Chris O'Meara Chris O'Meara / The Associated Press

LAS VEGAS — Le Lightning de Tampa Bay et les Golden Knights sont favoris pour gagner leur série de deuxième tour. Mais après des défaites samedi, ils espèrent simplement récupérer l’avantage de la patinoire.

Quelques heures après que les Bruins de Boston eurent pris les devants 1-0 face au Lightning en gagnant 6-2, les Sharks ont infligé un premier revers aux Golden Knights depuis le début du tournoi printanier en les battant 4-3 en deuxième période supplémentaire, créant l’impasse 1-1 dans leur série.

L’entraîneur-chef des Golden Knights, Gerard Gallant, a fait écho dans ses propos à son homologue du Lightning, Jon Cooper, en qualifiant la performance de sa troupe de la pire depuis le début des séries.

«Je n’ai pas aimé la manière dont nous avons joué, c’est ce que je retiens, a dit Gallant dimanche, avant de prendre la direction de San Jose. Ce n’est pas juste le fait d’avoir perdu en prolongation. Je n’ai pas aimé comment nous avons joué pendant les 40 premières minutes.»

Et si le Lightning a profité de six jours de repos après avoir éliminé les Devils du New Jersey en cinq matchs, ce sont les Bruins qui ont joué avec le plus d’énergie, trois jours après un match enlevant pour éliminer les Maple Leafs de Toronto en sept rencontres.

Cooper a sorti le fouet à l’entraînement dimanche dans l’espoir de voir sa troupe travailler avec plus d’intensité lors du match no 2, lundi.

«L’objectif était de placer l’équipe dans les meilleures dispositions possible pour le prochain match, a dit Cooper. Il est naturel de développer vos habitudes de match pendant les entraînements. Nous avions eu une semaine de congé. Nous avons fait de bonnes choses, mais nous n’étions pas au niveau d’une équipe qui venait de disputer un septième et c’est ce genre d’énergie dont nous allons avoir besoin lundi et tout au long de la série.»

Le trio de Brad Marchand (un but, trois aides), David Pastrnak (quatre aides) et Patrice Bergeron (deux buts, une aide) a accumulé 11 points pour les Bruins, tandis que l’unité de Nikita Kucherov, Steven Stamkos et J.T. Miller a été blanchie de la feuille de pointage lors du match no 1.

«À chaque ronde, vous devez élever votre niveau de jeu, votre intensité, et nous ne l’avons pas fait, a répété Cooper. Nous avons fait un pas vers l’arrière et une excellente équipe nous a fait payer le prix.»

Ce fut un peu la même chose du côté des Golden Knights, qui ont été l’ombre de l’équipe qui avait amorcé sa demi-finale de l’Association de l’Ouest en écrasant les Sharks 7-0. Les Golden Knights ont été indisciplinés et ont manqué de synchronisme lors des deux premières périodes.

«Nous étions peut-être trop confiants après le premier match et n’avons pas connu un bon début de rencontre samedi, a reconnu le défenseur des Golden Knights Shea Theodore. Nous devons éviter de répéter ce scénario lors du troisième match. Nous ne pouvons pas prendre de pénalités stupides. Nous avons passé une bonne partie de la soirée avec un joueur au cachot et c’est revenu nous hanter.»

Au cours de la saison régulière, les Golden Knights n’avaient jamais écopé plus de 13 minutes de punition dans une rencontre. Samedi, ils ont accumulé 22 minutes de punition.

Cette situation a compliqué la tâche du gardien Marc-André Fleury. Ce dernier avait accordé seulement trois buts lors des cinq premiers matchs des séries et il a finalement cédé trois fois en deuxième période seulement, samedi.

«Nous avons un bon groupe de joueurs et ce n’est pas une position hors de l’ordinaire, a dit Fleury. Peu importe si vous gagnez 7-0 ou si vous perdez comme l’autre soir, vous devez toujours arriver à l’aréna dans le même état d’esprit.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!