The Associated Press

NASHVILLE — Kevin Fiala a mis fin au débat en enfilant l’aiguille à 5:37 de la deuxième période de prolongation et les Predators de Nashville ont égalé la série 1-1 grâce à une victoire de 5-4 devant les Jets de Winnipeg, dimanche soir.

Les Jets sont venus de l’arrière trois fois plutôt qu’une pour forcer la tenue d’une période supplémentaire. Ce sont toutefois les Predators qui ont eu le dernier mot. Suite à une descente à deux contre un, Fiala a trouvé le fond du filet après avoir accepté la superbe passe transversale de Craig Smith.

«Je suis très heureux que nous ayons gagné, s’est exclamé Fiala. C’est tout ce qui compte. C’était une grande victoire pour nous afin de niveler la série 1-1.»

Le match no 3 sera présenté mardi, à Winnipeg.

«C’est énorme, c’est une grande différence d’être 2-0 ou 1-1, a expliqué le gardien des Predators, Pekka Rinne, qui a repoussé 46 rondelles pour les locaux. Évidemment, nous allons prendre la victoire. C’était un match très émotif et maintenant, c’est le moment d’aller à l’étranger et nous devrons voler quelques victoires dans leur amphithéâtre.»

Ryan Johansen a fait bouger les cordages à deux reprises, tandis que Viktor Arvidsson a fait mouche en plus de se faire l’architecte de deux autres filets. P.K. Subban a également fait scintiller la lumière rouge.

L’entraîneur-chef des Preds a déclaré après la rencontre qu’à un moment, en deuxième période, les deux équipes patinaient tellement rapidement que ça ressemblait à une rencontre d’athlétisme. Il faut noter ici que les Jets ont seulement terminé trois points derrière Nashville, en saison régulière.

«C’est une bonne équipe aussi», a admis Laviolette.

Mark Scheifele a touché la cible deux fois, alors que Dustin Byfuglien et Brandon Tanev ont également répliqué du côté des Jets. Connor Hellebuyck a quant à lui fait face à 41 lancers.

«C’est dommage de perdre ainsi, mais nous avons disputé un meilleur match ce soir que nous l’avons fait vendredi, a relaté Scheifele. C’est positif. Nous pouvons être fâchés pendant 10 minutes et après ça, nous devons nous reposer et nous préparer pour mardi.»

Après avoir subi une lourde défaite de 4-1 aux mains des Jets lors du premier match de la série, les Predators n’ont pas perdu de temps pour s’inscrire au pointage. Après seulement 27 secondes de jouées, Johansen en a profité pour donner le ton au match en déjouant Hellebuyck sur un tir des poignets.

Les Jets se sont toutefois activés par la suite, lorsque Byfuglien et Schiefele, en avantage numérique, ont fait mouche à 29 secondes d’intervalle.

Profitant de l’avantage d’un homme, Subban a remis les compteurs à zéro au début de la période médiane et Arvidsson a trompé la vigilance de Hellebuyck pour redonner les devants aux Preds, 3-2, quelques instants avant que les deux équipes retraitent au vestiaire pour le second entracte.

Refusant de lâcher le morceau, Tanev a nivelé la marque de nouveau au troisième engagement, avant que Johansen ne réplique 34 secondes plus tard.

Les Jets n’avaient pourtant pas dit leur dernier mot. Avec un peu moins de deux minutes à faire, Scheifele est revenu à la charge avec son deuxième du match pour prolonger le match au-delà du temps réglementaire.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!