Chris O'Meara Chris O'Meara / The Associated Press

TAMPA, Fla. — Après deux matchs dans la finale de l’Association Est, le Lightning de Tampa Bay semblait dans de beaux draps. Trois parties plus tard, les hommes de Jon Cooper ne sont qu’à une victoire d’atteindre la finale de la Coupe Stanley.

Le quatrième trio a prêché par l’exemple, marquant deux buts, et le Lightning a battu les Capitals de Washington 3-2, samedi soir, lors du cinquième affrontement de la finale de l’Est.

Le Lightning, qui avait perdu les deux premiers duels de la série, est sorti victorieux pour une troisième fois de suite, prenant les commandes 3-2. Le sixième match aura lieu lundi soir, à Washington.

Les Capitals avaient inscrit dix buts lors de leurs deux premières visites au Amalie Arena, mais cette fois, ils ont mis du temps avant de se mettre en marche. Encore à la recherche de leur rythme, ils tiraient déjà de l’arrière 3-0 en début de deuxième période et ils n’ont pas été en mesure d’effacer ce retard.

«Nous n’avons pas changé notre style de jeu et il faut donner du crédit aux Capitals. C’est une bonne équipe qui possède plusieurs joueurs dangereux, a indiqué Cooper. Nous n’avons rien gagné encore. Il faut quatre victoires et non trois. Nous n’étions pas satisfaits du dernier début de match et ç’a mené à ce que nous avons vu ce soir.»

Ryan Callahan a amassé un but et une mention d’assistance alors que Cédric Paquette, un de ses compagnons sur le quatrième trio, a touché la cible à une reprise. Ondrej Palat a été l’auteur de l’autre filet du Lightning, qui tente d’atteindre la finale de la Coupe Stanley pour une première fois depuis 2015.

«C’est un très bon trio qui a inspiré notre groupe et il a amené notre équipe dans la bataille. C’est ce qu’il a fait, a vanté l’entraîneur-chef du Lightning. Tu peux toujours regarder la feuille de match et te dire que ces joueurs ne font pas beaucoup de points, mais ce qu’ils apportent à notre formation va au-delà de ça.»

Profitant d’une confortable avance, Andrei Vasilevskiy a fait du bon travail devant la cage de l’équipe locale. Le gardien russe a repoussé 28 rondelles dans la victoire.

Evgeny Kuznetsov et Alex Ovechkin ont été les seuls joueurs des Capitals à battre Vasilevskiy, tous deux grâce à leur 11e but des séries. Même s’il a alloué trois buts en 22 tirs, Braden Holtby n’a rien eu à se reprocher, car il a été déjoué par deux bons lancers et un jeu plutôt chanceux.

Il ne fallait pas arriver en retard pour être témoin du premier but de la rencontre. Dès la 19e seconde, Callahan a tout fait pour permettre à Paquette de se présenter seul devant Holtby. Le Québécois a effectué un tir des poignets pour inscrire son premier but des présentes séries.

Semblant encore sonnés par cette réussite du Lightning, les visiteurs n’ont pas eu beaucoup d’occasions de marquer au premier vingt. Les défenseurs Dmitry Orlov et Matt Niskanen étaient encore sur le jeu lorsque Palat a doublé l’avance des siens, profitant d’un revirement de l’arrière russe.

«J’imagine que nous nous attendions à un départ à 20 heures, et non à 19 h 15, a affirmé l’entraîneur-chef des Capitals, Barry Trotz. Nous étions sur les talons dès le début et ils en ont profité. Nous nous sommes creusé un trou, mais nous patinions mieux et nous étions plus rapides à partir de la deuxième période.»

Comme elle l’avait fait au premier tiers, la formation de Tampa Bay a enfilé l’aiguille dans la première minute de la deuxième période. Anton Stralman a contourné Niskanen avant de diriger la rondelle au filet. Callahan, qui s’avançait vers le demi-cercle de Holtby, a accidentellement touché le disque avec sa main avant de le voir traverser la ligne rouge, à la 33e seconde.

Kuznetsov a réveillé son équipe quelques minutes plus tard, faisant habilement dévier un tir de la pointe de Niskanen. Vasilevskiy s’est toutefois dressé devant les attaques des Capitals, qui reprenaient petit à petit du poil de la bête.

Le gardien du Lightning n’a cependant rien pu faire contre le boulet de canon d’Ovechkin, alors qu’il ne restait que 96 secondes à écouler à la partie, mais il en a fait assez pour préserver la victoire de son équipe dans les dernières secondes.

«Je ne crois pas qu’ils ont fait quelque chose de spécial, a observé Ovechkin. Nous n’avons pas connu un bon départ et ils ont eu des bonds chanceux. Ils ont eu le momentum par la suite, un peu comme nous lorsque nous avons réussi à nous inscrire au tableau indicateur. Il faut maintenant trouver le moyen de gagner les deux prochaines parties.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!