Fred Thornhill Fred Thornhill / La Presse Canadienne

TORONTO — Marcus Semien a claqué un circuit de deux points au cours d’une poussée de quatre points en cinquième manche et les Athletics d’Oakland ont pris la mesure des Blue Jays de Toronto 9-2, dimanche après-midi.

Semien a aussi produit le neuvième point du match des Athletics (25-22). Ces derniers ont gagné six de leurs sept derniers matchs et porté leur fiche à 20-12 au cours des 32 précédents.

Le lanceur partant des Athletics Daniel Mengden (4-4) a limité les Blue Jays à deux coups sûrs et un but sur balles en sept manches de travail.

L’artilleur des Blue Jays Joe Biagini (0-3) n’a passé que quatre manches sur la butte, au cours desquelles il a distribué quatre points, dont trois mérités, six coups sûrs et deux passes gratuites.

«C’est frustrant parce que les lanceurs partants doivent lancer plus longtemps que ça, a reconnu Biagini. J’ai toujours confiance que je devrais rester plus longtemps dans le match. C’était la même chose aujourd’hui, mais je ne vais pas blâmer qui que ce soit pour avoir pris la décision de me retirer.»

Yangervis Solarte a frappé un circuit de deux points pour les Blue Jays (22-25). Le club torontois a encaissé une huitième défaite à ses 10 derniers affrontements, et il a été balayé dans une série de quatre rencontres à domicile pour la première fois depuis celle du 31 mai au 3 juin 2001 contre les Red Sox de Boston.

Les Blue Jays ont aussi commis quatre erreurs en défensive, soit leur plus haut total dans un match depuis le 18 mai 2014.

«Nous connaissons une mauvaise séquence et nous ne jouons pas du bon baseball à plusieurs niveaux, a reconnu le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Nous en arrachons et on dirait que chaque petite erreur a un impact majeur.»

En vertu de la situation, Gibbons a envoyé le frappeur de choix Kendrys Morales au monticule en début de neuvième manche. Il a accordé un but sur balles, mais a fait le travail.

«Je n’avais pas lancé dans un match organisé depuis 2002, a mentionné Morales par le biais d’un interprète. On m’a demandé de lancer pendant une manche et j’ai fait le travail, mais j’espère ne plus jamais avoir à le faire parce que ça signifie que nous sommes en train de perdre.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!