Ryan Remiorz/La Presse canadienne Mike Sherman

MONTRÉAL — Mike Sherman va faire tout en son pouvoir pour mettre fin à la série d’insuccès des Alouettes de Montréal, même si ça doit coûter leur poste à quelques vétérans.

Le nouvel entraîneur-chef des Alouettes a rapidement montré ses couleurs lors du premier jour du camp d’entraînement des siens, dimanche. Quelques heures seulement après avoir montré la sortie au bloqueur Jovan Olafioye, l’équipe s’est présentée sur le terrain d’entraînement du Stade olympique avec quelques surprises.

La plus importante a sûrement été de voir le centre Luc Brodeur-Jourdain au sein de la deuxième unité de la ligne à l’attaque. Le vétéran a cédé sa place à Kristian Matte pour l’ouverture du camp.

«J’ai tout le temps cru que je devais mériter ma place, a indiqué le vétéran no 58. Étant un joueur de 35 ans ‘magané’, juste d’avoir l’opportunité de démontrer ce que je peux faire au camp d’entraînement, d’être encore en mesure d’aller chercher du temps de jeu, peu importe la façon, c’est ce que je voulais.

«J’ai le syndrome de la tortue: si tu n’arrêtes pas de courir, tu finis par arriver premier quand même!»

Brodeur-Jourdain a su samedi qu’il allait commencer le camp au sein de la deuxième unité.

«Honnêtement, je m’y attendais, a-t-il dit. Avec la transaction qui a fait passer Ryan Bomben à Montréal, on se retrouve avec trois joueurs canadiens qui sont dans la fleur de l’âge, qui ont un bon potentiel et qui ont été épargnés par les blessures majeures. Ce sont donc trois joueurs en pleine possession de leur moyen. C’est ce que tu veux sur le terrain.»

L’ex-porte-couleurs du Rouge et Or de l’Université Laval se dit même prêt à amorcer la saison dans le rôle de substitut.

«Je suis ouvert à vraiment tout. Je suis un joueur qui veut aider l’équipe à gagner.

«Je me sens bien, a ajouté Brodeur-Jourdain. De jouer avec des jeunes joueurs qui apprennent à connaître la ‘game’, ça implique beaucoup de communications. Ça change la dynamique. C’est différent des années antérieures, où je travaillais sensiblement toujours avec le même groupe. De partager ce que j’ai appris au cours de ma carrière, c’est agréable.»

De son côté, Matte ne sent pas que le poste lui est déjà acquis.

«C’est comme ça à chaque année, a-t-il fait valoir. Tu arrives au camp et tu reçois les formations. Mais ce sont celles à la fin du camp qui font foi de tout.

«Ça fait plusieurs années que je suis le substitut principal à Luc (Matte évolue habituellement comme garde). L’an dernier, j’ai même joué comme bloqueur. Je suis prêt à tout. Si on veut que je joue garde, centre, bloqueur, je vais jouer n’importe où.»

Peu importe les décisions finales, Matte n’entrevoit pas de heurts entre Brodeur-Jourdain et lui.

«Nous sommes des professionnels. Luc et moi allons jouer où on va nous demander de jouer, a-t-il insisté. Nous sommes des joueurs d’équipe: tout ce qu’on veut, c’est gagner. C’est sûr que c’est ma neuvième saison et j’ai toujours connu Luc comme centre. C’est un gars qui m’a beaucoup appris. Il est là pour m’aider au besoin, ou pour être le centre partant.»

Olafioye n’avait plus sa place

Quant à Olafioye, le vétéran a été ennuyé par des blessures la saison dernière et n’avait pas disputé beaucoup de matchs. Avec le personnel disponible au camp, l’organisation a jugé qu’elle pouvait se priver de ses services.

«Nous avons obtenu Ryan Bomben, qui nous offrira possiblement l’opportunité d’y aller avec quatre Canadiens sur la ligne offensive, a déclaré le directeur général, Kavis Reed. Nous aurons donc plusieurs Américains qui se disputeront un poste. Il y a quelques changements que nous souhaitons apporter et nous verrons comment ça évoluera cette semaine.

«Jovan n’a joué que sept matchs pour nous l’an passé. Je pense que plusieurs se concentrent sur le nom et non sur ce qu’il a offert comme performances.»

Un autre gros nom manquait à l’affiche, soit celui du secondeur Chip Cox. Alors que Nik Lewis a annoncé sa retraite il y a quelques jours, Cox n’a toujours pas fait part de ses intentions.

Reed a indiqué qu’il s’agissait «d’un projet» et qu’il s’attendait à voir Cox rejoindre l’équipe en cours de saison.

Par ailleurs, l’équipe a annoncé en début d’après-midi l’ajout du receveur Seydou Junior Heidara à sa formation, en plus d’inscrire les noms du secondeur Nicolas Boulay et du garde Philippe Gagnon sur la liste des blessés pour six rencontres. Les deux joueurs soignent toujours des blessures au genou.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!