Getty Images T.J. Oshie et Nicklas Backstrom

WASHINGTON — Ne vous méprenez pas, les Capitals de Washington sont toujours en vie.

Même s’ils semblaient être maintenus en vie sous respirateur artificiel après avoir encaissé trois revers d’affilée, les hommes de Barry Trotz ont alimenté leurs espoirs d’obtenir enfin leur laissez-passer pour la finale de la Coupe Stanley.

T.J. Oshie a fait bouger les cordages à deux reprises, Braden Holtby a bloqué 24 rondelles et les Capitals ont forcé la tenue d’un septième match en infligeant un cuisant revers de 3-0 au Lightning de Tampa Bay, lundi soir, lors du sixième match de la finale de l’Association de l’Est.

«Tout le monde a joué un match physique, tout le monde a joué de la bonne façon et ce n’est pas fini, a affirmé le capitaine des Capitals, Alex Ovechkin. Demain nous allons nous préparer pour le septième match.»

L’ultime duel sera présenté mercredi soir, à Tampa Bay. L’équipe gagnante se mesurera par la suite aux Golden Knights de Las Vegas, en grande finale.

Oshie a profité d’un avantage numérique au deuxième engagement pour enfiler son premier but de la finale d’association, à la 35e minute de jeu, et il a récidivé dans un filet désert alors qu’il restait moins d’une minute au troisième vingt. Devante Smith-Pelly a également touché la cible pour les Capitals.

Holtby a pour sa part multiplié les arrêts spectaculaires pour s’assurer de maintenir un score impeccable. Il s’agissait de son premier blanchissage en séries éliminatoires cette saison.

«Je crois que nous avons disputé quelques bons matchs (tout au long de l’année), mais ce soir nous avons joué notre meilleur match, a reconnu Oshie. Nous avons joué, pas tout à fait avec l’énergie du désespoir parce que je ne sens pas que nous étions désespérés à aucun moment durant la partie, mais avec un but précis. C’était excitant du début à la fin. Tout le monde a mis la main à la pâte ce soir et c’est comme ça que nous sommes à notre meilleur.»

Tout feu tout flamme à l’autre bout de la patinoire, Andrei Vasilevskiy a flanché à deux reprises en 33 lancers du côté des visiteurs.

Devant cette défaite crève-coeur, le capitaine du Lightning, Steven Stamkos, a mentionné que les Capitals avaient «exécuté leur plan de match» et que son équipe n’avait pas été en mesure de répondre.

Alors qu’ils se retrouvaient au bord du gouffre, les Capitals ont redoublé d’ardeur et ont uni leurs efforts, dans un match haut en intensité.

«Je crois que les gars ont démontré beaucoup de leadership, a reconnu l’entraîneur-chef de la formation de Washington, Trotz. Je pointe souvent des gars comme Ovechkin et des gars comme ça, mais je crois que ce soir des gars comme (Bruce) Orpik, Oshie et (Nicklas) Backstrom étaient très déterminés et ils ont fait en sorte de ne laisser aucun doute que nous allions prolonger la série jusqu’au septième match.»

Avec un peu moins de deux minutes de jouées, Tom Wilson a donné le ton à la rencontre en infligeant une mise en échec à Cédric Paquette en fond de territoire. Les locaux ont poursuivi sur cette lancée, imposant un style de jeu très physique à leurs adversaires, qui aura finalement eu raison d’eux.

«Ils ont joué du hockey désespéré et nous aurions dû être en mesure de les rattraper et nous ne l’avons pas fait, s’est désolé l’attaquant des visiteurs Ryan Callahan. Ils ont joué comme si leur vie en dépendait et nous avons joué comme si nous avions encore une chance et c’est malheureux, mais nous avons la chance d’écrire un scénario différent pour le septième match.»

L’entraîneur-chef du Lightning a lancé une flèche à ses joueurs en soutenant que : «quelques joueurs étaient engagés et d’autres non».

Après avoir dirigé 22 tirs en direction de Vasilevskiy — dont 14 en période médiane—, les Capitals ont pris les devants 1-0 grâce à un tir sur réception de Oshie. Bénéficiant de l’avantage d’un homme, Backstrom a bien pris le temps de manoeuvrer le disque à la gauche du filet du Lightning, avant de remettre la rondelle à Oshie, posté dans l’enclave.

Les deux gardiens ont multiplié les arrêts-clés afin de donner le plus de chances possible à leur club respectif.

À mi-chemin en troisième période, Smith-Pelly a permis aux locaux de souffler un peu, en doublant l’avance des siens, complétant un superbe jeu orchestré par Chandler Stephenson. Le centre de 24 ans a en effet bataillé dur pour récupérer la rondelle en territoire adverse — afin d’éviter le dégagement refuser — avant de la refiler à Jay Beagle. Après avoir récupéré le disque derrière le filet, Stephenson l’a remis à Smith-Pelly, qui a fait mal paraître Nikita Kucherov sur la séquence.

Oshie a finalement mis un terme à sa disette de six matchs sans avoir fait mouche et en a profité pour marquer son deuxième du match, dans une cage déserte.

En 60 minutes de jeu, le Lightning n’a pas été en mesure de percer la garde de Holtby.

«J’essayais simplement de demeurer dans le moment présent et de me concentrer sur une rondelle à la fois, a raconté Holtby, qui a récolté cinq jeux blancs en 76 matchs de séries en carrière. Je suis demeuré au même niveau tout au long de la partie.»

C’est la première fois ce printemps que la troupe de Cooper n’arrive pas à éliminer l’adversaire lorsqu’elle en a l’occasion.

À l’ère Ovechkin/Backstrom, les Capitals présentent quant à eux un dossier de 10-2 lorsqu’ils font face à l’élimination avant le match ultime et un rendement de 3-7 lors des matchs no 7.

Les hommes de Trotz profiteront de cette victoire et tenteront assurément de faire taire leurs détracteurs une bonne fois pour toutes.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!