Julia Chestnova Julia Chestnova / The Associated Press

ZURICH — La FIFA affirme qu’il n’y a pas assez de preuves pour établir que des joueurs de l’équipe russe de la Coupe du monde aient eu recours au dopage.

La fédération internationale a analysé les informations de l’Agence mondiale antidopage, les échantillons récupérés dans le laboratoire de Moscou et celles de son ancien directeur, Grigory Rodchenkov.

La Russie a nommé la semaine dernière son équipe provisoire de 28 joueurs, en plus de sept réservistes pour la Coupe du monde, dont le coup d’envoi sera donné à Moscou le 14 juin.

Après avoir enquêté les joueurs, la FIFA affirme que «la preuve n’a pas été établie pour invoquer une violation des règles antidopage. La FIFA a informé l’Agence mondiale antidopage de ses conclusions et l’AMA a accepté la décision de la FIFA de classer les affaires.»

La FIFA n’a toutefois pas fourni d’informations sur le statut des enquêtes concernant les joueurs qui ne font pas partie de l’équipe de la Coupe du monde.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!