Chris O'Meara Chris O'Meara / The Associated Press

TAMPA, Fla. — Après avoir vu son rival Sidney Crosby et son compatriote Evgeni Malkin soulever la coupe Stanley trois fois avec les Penguins de Pittsburgh, Alex Ovechkin a fait un pas de plus vers une première conquête du précieux trophée.

Ovechkin a donné le ton en marquant tôt en première période et les Capitals de Washington ont vaincu le Lightning de Tampa Bay 4-0, mercredi soir, pour accéder à la finale de la coupe Stanley pour une première fois depuis 1998.

«Je crois que Ovie (Ovechkin) est en mission, a reconnu l’entraîneur-chef des Capitals, Barry Trotz. Les gars voulaient la victoire, pas de doute là-dessus.»

Faisant face à l’élimination après avoir encaissé trois revers consécutifs, les Capitals ont gagné les deux derniers matchs pour remporter la finale de l’Association Est en sept parties. Ils ont dominé le Lightning 7-0 au chapitre des buts lors des deux derniers duels.

Les hommes de Trotz auront maintenant rendez-vous avec les Golden Knights de Vegas, l’équipe Cendrillon de la LNH. Le premier affrontement de la finale de la coupe Stanley aura lieu lundi soir, au T-Mobile Arena de Las Vegas.

Ovechkin a aussi reçu l’aide d’Andre Burakovsky, qui a touché la cible à deux reprises, mais surtout du gardien Braden Holtby, qui a été sensationnel pour les Capitals en repoussant 29 rondelles. Nicklas Backstrom a ajouté un but dans un filet désert. Evgeny Kuznetsov a amassé une mention d’assistance, récoltant au moins un point dans un 10e match de suite.

«Le premier but a été vraiment important, a soutenu le capitaine des visiteurs. Après ça, nous avions vraiment un bon momentum. Holtby était inarrêtable aujourd’hui. C’était spécial. Tout le monde a vraiment mis la main à la pâte. Tout le monde s’est sacrifié, physiquement. Je crois que nous méritons vraiment la victoire.»

Le Lightning a obtenu plusieurs bonnes occasions de marquer pendant la partie, mais Holtby a réalisé bon nombre d’arrêts spectaculaires, faisant la différence pour les Capitals. Son vis-à-vis, Andrei Vasilevskiy, n’a pas connu son meilleur match, paraissant ébranlé à quelques reprises. Le gardien russe a stoppé 19 des 22 lancers dirigés vers lui.

Le Lightning tentait d’accéder à la finale de la coupe Stanley pour une première fois depuis 2015.

«Je sens que nous aurions pu gagner chaque match, a avancé l’entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper. Nous nous sommes mesurés à une équipe coriace et lorsque tu te rends si loin, il y aura certainement quelques choses inexplicables qui se présenteront sur le chemin.»

Lors de leurs trois conquêtes de la coupe Stanley, en 2009, 2016 et 2017, les Penguins avaient éliminé les Capitals au deuxième tour des séries. Cette fois, Ovechkin et sa troupe souhaiteront que la recette fonctionne aussi pour eux, car ils ont montré la porte de sortie à la formation de Pittsburgh en six matchs, lors de la demi-finale de l’Est.

«Nous avons joué un très bon match, a stipulé le défenseur John Carlson. Nous méritons cette victoire.»

Ovechkin a rapidement fait taire la foule au Amalie Arena en enfilant l’aiguille dès la 62e seconde. En entrée de zone, Tom Wilson a laissé le disque à Kuznetsov, qui a repéré le capitaine des Capitals de l’autre côté. Le tir sur réception d’Ovechkin a semblé surprendre Vasilevskiy, qui a déjà mieux paru.

Vasilevskiy a d’ailleurs été témoin des miracles de son opposant à l’autre bout de la patinoire, notamment en deuxième période. Parfois chanceux, le gardien des Capitals a sauvé les meubles lors d’une échappée d’Alex Killorn, quelques minutes après que Burakovsky eut doublé l’avance des siens.

Burakovsky en a rajouté avant la fin du deuxième engagement. L’attaquant de 23 ans a accepté une longue passe de John Carlson et il a profité d’un mauvais changement du Lightning pour s’amener seul devant Vasilevskiy. Son tir des poignets a trouvé le fond du filet entre les jambières du gardien.

«Quel match. Quelle expérience. Plusieurs gars se sont sacrifiés, s’est exclamé l’attaquant T.J. Oshie. Le gars qui a fait le travail le plus remarquable est sans aucun doute Holtby. Il a été fantastique en signant deux jeux blancs d’affilée.»

Les timides efforts de l’équipe locale pour remonter la pente, au dernier tiers, n’ont pas été suffisants et Backstrom a confirmé la victoire des siens dans un filet désert.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!