SEATTLE — De son bureau situé à environ 1600 kilomètres du T-Mobile Arena, Tod Leiweke a regardé les séries de la coupe Stanley en appréciant ce qui se passait à Las Vegas.

Il gardait un oeil sur les Golden Knights avant même de devenir le président de Seattle Hockey Partners LLC, un groupe qui cherche à amener une équipe de la LNH dans le nord-ouest des États-Unis. Lorsqu’il a commencé à mener les efforts pour Seattle, l’intérêt de Leiweke s’est intensifié, au même moment que les Golden Knights faisaient leur ascension vers la finale de la coupe Stanley.

«Ils pratiquent le sport avec une belle joie et ils ont du plaisir. C’est inspirant à regarder, a affirmé Leiweke. Nous adorons ça et nous vivons cette expérience indirectement à travers eux.»

Les succès des Golden Knights lors de leur saison inaugurale ont créé un précédent alors que l’équipe s’apprête à accueillir le premier match de la finale de la coupe Stanley, lundi soir, contre les Capitals de Washington. Ils ont également semblé augmenter les attentes pour les prochaines équipes d’expansion de la LNH.

Seattle est la prochaine ville en lice. Si la LNH accorde à la ville une équipe, elle pourrait donner ses premiers coups de patin aussi tôt qu’en 2020. Une somme de 650 millions $US et un aréna rénové seront requis. Il y a également eu des discussions concernant la ville de Houston, au Texas.

Gary Bettman, le commissaire de la LNH, a déjà rencontré le nouveau propriétaire des Rockets, Tilman Fertitta, qui est plus ouvert à accueillir une équipe de la LNH que son prédécesseur, Les Alexander. Seattle est plus avancée dans le processus parce qu’elle a montré de l’intérêt, mais Houston possède déjà un amphithéâtre et un potentiel propriétaire.

Pour l’instant, tous les yeux sont rivés vers Seattle et si Leiweke ressent une pression additionnelle compte tenu des succès des Golden Knights sur et hors de la patinoire, il ne le montre pas du tout.

«Pour tout vous dire, quelqu’un pourrait interpréter ça comme de la pression soudaine et inhabituelle, mais dans les faits, les succès des Golden Knights nous aident, a mentionné Leiweke. Ils nous montrent ce qui arrive quand les joueurs d’une équipe travaillent ensemble et qu’ils jouent du hockey inspiré. C’est une très bonne chose pour la LNH et nous nous inspirons de ça.»

Selon ce qui avait été avancé il y a six semaines, quand Leiweke a été engagé, il devait y avoir une sorte d’approbation conditionnelle par les gouverneurs de la LNH, lors de leur rencontre en juin. L’approbation complète devait avoir lieu en septembre. Cette approche permettait d’assurer que certaines rénovations de l’aréna s’amorceraient au plus tard à la fin du mois d’octobre, comme il était prévu.

Cependant, ces plans ont changé. Bettman a informé The Associated Press cette semaine que l’expansion de Seattle n’allait pas formellement être soulevée le mois prochain.

«Ce que nous avions dit aux personnes concernées c’est que nous respections l’échéancier. Nous devons colliger des informations après qu’elles eurent été soumises. Nous devons faire nos devoirs et nous devons posséder un échéancier quant au moment au cours duquel l’aréna sera prêt. Nous pouvons aller aussi rapidement ou aussi lentement qu’ils le souhaitent. Rien ne presse», a déclaré Bettman.

Bettman a ajouté que ce ne serait pas à l’ordre du jour en juin, mais qu’il était possible de soulever ces points en septembre ou lors de la rencontre annuelle en décembre.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!