Anthony Souffle Anthony Souffle / The Associated Press

MINNEAPOLIS — L’Impact a continué sa dérive au Pays des 10 000 lacs, samedi, alors que la formation montréalaise a encaissé un quatrième revers d’affilée par jeu blanc en s’inclinant 2-0 face au Minnesota United.

Christian Ramirez et Miguel Ibarra ont marqué en deuxième demie pour les Loons (5-7-1), qui ont mis fin à une séquence de trois matchs sans victoire (0-2-1).

De son côté, l’Impact (3-10-0) a fracassé un record d’équipe alors que sa séquence de minutes consécutives sans but a atteint les 382 minutes de jeu. L’ancien record était de 337 minutes, établi pendant l’automne 2013.

«Nous avons eu des opportunités, mais il y a eu un manque d’adresse, de talent et de volonté ce soir», a déclaré l’entraîneur-chef de l’Impact Rémi Garde.

Le président de l’Impact, Joey Saputo, avait sermonné les joueurs après un revers de 2-0 contre l’Union de Philadelphie le 12 mai dernier. Puis, lundi, après une défaite de 1-0 face au Galaxy de Los Angeles, il avait affirmé en entrevue radio au 98,5 FM qu’aucun joueur n’était intouchable, promettant du changement. Les commentaires du président n’ont vraisemblablement pas provoqué l’électrochoc souhaité, alors que l’Impact a perdu huit de ses neuf dernières rencontres.

«Nous n’avons pas été efficaces avec notre passe décisive en première demie. Nous avons eu des opportunités, mais des erreurs ont été coûteuses, a mentionné le gardien Evan Bush. Défensivement, nous n’avons pas été mauvais, mais vous devez être parfaits lorsque vous ne marquez pas.»

Après avoir sauté son tour contre le Galaxy, Rod Fanni était de retour en défense centrale pour l’Impact, tout comme Daniel Lovitz sur le flanc gauche, après avoir purgé une suspension d’un match pour carton rouge. Matteo Mancosu était du XI partant pour une première fois depuis le 10 mars. Marco Donadel, Michael Petrasso et Anthony Jackson-Hamel ont commencé la rencontre sur le banc.

L’Impact sera de retour en action samedi prochain, quand il accueillera le Dynamo de Houston au stade Saputo.

Un baril sans fond

Les deux équipes ont manqué d’opportunisme en première demie, alors qu’elles ont obtenu leur part d’occasions d’ouvrir le pointage.

Alejandro Silva a récupéré le ballon au coeur de la surface de réparation des locaux à la sixième minute, mais sa frappe a été bloquée par Francisco Calvo.

Chris Duvall s’est retrouvé en deux-contre-un à la 25e minute, mais a préféré passer le ballon malgré l’espace devant lui. De l’autre côté, Ignacio Piatti a raté son contrôle et a rapidement été rejoint par trois rivaux, qui ont étouffé la menace.

Deux minutes plus tard, Raheem Edwards a forcé le gardien Bobby Shuttleworth à faire l’arrêt avec une frappe du haut de la surface de réparation. Quelques instants plus tard, Piatti a tenté d’enrober le ballon du côté éloigné, mais le ballon s’est écrasé contre la barre horizontale.

Du côté des Loons, Darwin Quintero a créé les meilleures occasions. Ses tirs à la 26e et la 41e minute ont raté de peu le cadre du filet.

Quintero a aussi rejoint Alexi Gomez avec un centre à la 43e minute. La frappe à la volée du Péruvien a aussi atteint la barre horizontale.

Ce n’était que partie remise pour les locaux, puisqu’ils ont finalement trouvé le fond du filet à la 52e minute. Ibson a coupé une passe d’Alejandro Silva dans l’axe et a remis immédiatement à Ramirez, fin seul dans la surface montréalaise. Bush a touché à la frappe de Ramirez, mais le ballon a poursuivi son chemin jusqu’au fond du filet.

Ibarra est revenu à la charge à la 58e minute, quand il a été plus agressif que Daniel Lovitz pour récupérer un ballon libre devant la surface montréalaise. Ibarra a ensuite enrobé sa frappe dans le coin du filet.

Edwards a tenté de relancer l’Impact à la 65e minute, mais il s’est à nouveau buté à Shuttleworth. Samuel Piette est aussi passé bien près de faire mouche à la 75e minute, mais il a raté de peu la cible.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!