JONATHAN HAYWARD / La Presse Canadienne

REGINA — Lors de la première réunion d’équipe de l’année, l’entraîneur-chef du Titan d’Acadie-Bathurst, Mario Pouliot, avait mentionné à ses joueurs que d’être les champions de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) ne suffirait pas.

Le Titan s’est assuré que ce soit le cas dimanche, alors que la troupe des maritimes a soulevé le précieux trophée de la Coupe Memorial pour la première fois de son histoire grâce à un gain de 3-0 sur les Pats de Regina.

«Alors maintenant, c’est suffisant, s’est exclamé Pouliot après la victoire. Notre objectif, au tout début de la saison, c’était de remporter le dernier match que nous voulions jouer et c’est maintenant le cas. Nous sommes heureux et nous pouvons qu’en profiter maintenant.»

Adam Holwell et Samuel Asselin ont tous les deux trompé la vigilance de Max Paddock, en première et en troisième période, tandis que Ethan Crossman a assuré la victoire des siens en ajoutant un but dans un filet désert.

Evan Fitzpatrick a livré une performance impeccable en grande finale de la Ligue canadienne de hockey. Le cerbère s’est assuré de protéger la précieuse avance du Titan en repoussant les 28 tirs dirigés vers lui.

Fitzpatrick a toutefois soutenu que de gagner la 100e édition du tournoi était tout ce qui importait.

«Lorsque nous allons nous rappeler de ce match, personne ne va vraiment se rappeler que c’était une victoire de 3-0, a-t-il dit. Les gens vont se rappeler que le Titan a remporté la Coupe Memorial.»

L’équipe hôtesse du tournoi n’a pas été en mesure de capitaliser sur sa seule occasion en avantage numérique et est demeurée blanchie par les hommes de Mario Pouliot. Paddock a pour sa part fait face à 43 lancers, dont 24 en période médiane.

Sam Steel a été nommé le joueur le plus utile à son équipe à l’issue de la rencontre. Le capitaine des Pats a bien failli remettre les compteurs à zéro à mi-chemin en troisième période après que Fitzpatrick ait offert un retour de lancer, mais le cerbère a réussi son déplacement latéral à temps pour limiter les dégâts.

L’espoir des Ducks d’Anaheim a récolté 13 points en cinq rencontres au cours du tournoi.

L’attaquant a reconnu que Paddock a été incroyable tout au long du duel.

«Le pointage n’aurait probablement pas été aussi serré qu’il l’a été pendant un bon moment s’il n’avait pas été là pour nous garder en vie», a avoué Steel.

L’organisation acadienne, qui avait également fait partie du tournoi en 1999, est devenue la première équipe du circuit Courteau à remporter les grands honneurs depuis les Mooseheads d’Halifax, en 2013.

Holwell a fait mouche à 16:10 du premier engagement pour briser la glace, procurant une avance d’un but au Titan. Le défenseur a ouvert la marque à l’aide d’un tir des poignets logé bien bas.

La formation des maritimes n’a pas joué de chance au deuxième engagement, ne réussissant pas à profiter des 24 tirs dirigés vers le filet adverse pour se forger une avance un peu plus confortable.

L’entraîneur-chef des Pats, John Paddock, a reconnu que le Titan a été plus rapide et que les joueurs de Pouliot étaient toujours les premiers à sauter sur la rondelle.

«Nous aurions eu besoin d’une deuxième rondelle, parce que durant deux périodes, ils ne nous ont pas laissés l’avoir.»

Il aura fallu attendre la 13e minute de jeu au troisième vingt pour revoir la lumière rouge scintiller. Après avoir touché le poteau en deuxième période, Asselin a finalement été en mesure de contribuer au succès des siens en ajoutant un but des plus importants. En descente à deux contre deux, l’attaquant a redirigé la passe de Jeffrey Truchon-Viel derrière la ligne des buts.

Faisant face à beaucoup de pression au dernier tiers, Fitzpatrick n’a pas flanché. Malgré les nombreux tirs en provenance de l’enclave, le gardien du Titan a été en mesure de bloquer 17 tirs durant les 20 dernières minutes de jeu.

Crossman a par la suite conclu l’issue de la rencontre en enfilant son troisième but du tournoi dans une cage déserte.

Le Titan s’était propulsé en grande finale à l’issue du tour éliminatoire, tandis que les Pats s’étaient qualifiés pour le match ultime en triomphant 4-2 devant les Bulldogs d’Hamilton, en demi-finale, vendredi soir.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!