Nick Wass Nick Wass / The Associated Press

Le fait que Las Vegas a atteint la finale de la coupe Stanley a contribué à une solide hausse anticipée du plafond salarial, dans la LNH.

De 75 M $, il passera à entre 78 et 82 M $, donc plus d’argent pour essayer d’attirer un centre comme John Tavares ou un défenseur tel John Carlson.

«Le plus haut est le mieux, estime le directeur général Brian MacLellan des Capitals, les champions. Ça rend les choses bien plus agréables.»

Des joueurs comme Tavares, Carlson, James van Riemsdyk et Paul Stastny vont charger un fort prix.

Les d.g. vont se réunir jeudi à Dallas à l’approche du repêchage, vendredi et samedi. À l’horizon se pointe aussi la période d’accès à l’autonomie, à compter du 1er juillet.

Mike Hoffman a déjà changé d’adresse, et certains murmurent que Max Pacioretty, Phil Kessel, Ryan O’Reilly et Philipp Grubauer pourraient aussi trouver preneurs.

Erik Karlsson pourrait faire monter les enchères, si les Sénateurs veulent se départir d’un capitaine et d’un gagnant du trophée Norris. Le directeur général du club d’Ottawa, Pierre Dorion, a déjà cédé Hoffman à San Jose, en retour de Mikkel Boedker.

Les Sharks l’ont vite refilé aux Panthers, se créant de la marge de manoeuvre, possiblement pour courtiser Taveres ou Ilya Kovalchuk.

Hoffman a signé 104 buts lors des quatre dernières saisons.

Chez les Islanders, en plus du dossier Tavares, le nouveau président des opérations hockey, Lou Lamoriello, doit aussi trouver un nouvel entraîneur. Pourrait-il se tourner vers Barry Trotz, qui a surpris un peu tout le monde en délaissant son poste à Washington?

Si Tavares devient libre comme l’air, il pourrait aller chercher une douzaine de M $ annuellement, un pacte semblable aux 12,5 M $ versés à Connor McDavid.

Le directeur général des Predators, David Poile, croit que cinq ou six équipes peuvent espérer se payer un joueur autonome de tout premier plan. Environ la moitié du circuit ne peut qu’y rêver, pense Poile.

«La marge de manoeuvre diffère d’un club à l’autre», a t-il mentionné.

Les riches formations incluent les Rangers, en reconstruction, ainsi que les Maple Leafs, en ascension. Les Rangers sont parmi les nombreux clubs qui, selon les rumeurs, tendraient une perche à Kovalchuk. L’ailier de 35 ans a passé les cinq dernières saisons en KHL.

Carlson a dominé les défenseurs de la ligue pour les points, aussi bien en saison régulière qu’en séries.

«On verra bien ce qui arrivera, a dit Carlson. Je me plais avec les Capitals et je veux rester avec eux, mais il y a d’autres facteurs en jeu.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!