Getty Images Marc Bergevin

DALLAS — Le Canadien de Montréal a fait le plein de joueurs de centre lors de la séance de sélection de la Ligue nationale de hockey tenue au cours du week-end au American Airlines Center.

Avec une banque de dix choix modifiée en cours de route par diverses transactions, dont certaines pour des sélections l’année prochaine, le Tricolore a repêché six joueurs de centre samedi, dont le Québécois Samuel Houde en cinquième ronde, au 133e rang.

Le porte-couleurs des Saguenéens de Chicoutimi, qui n’avait pas fait le voyage à Dallas, est le premier joueur du Québec choisi par le Canadien depuis le défenseur Simon Bourque en sixième ronde du repêchage de 2015.

Originaire de Blainville, Houde a marqué 16 buts et récolté 16 mentions d’aide en 54 matchs l’an dernier.

Houde était tellement heureux de la tournure des événements qu’il s’est fait photographier avec un chandail du Canadien alors qu’il se trouvait à Lachenaie.

«J’étais sans mots. Je viens de Montréal, c’est l’équipe de ma jeunesse, que je regardais quand j’étais jeune. C’est la plus grande organisation de l’histoire de la Ligue nationale de hockey», a raconté Houde en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Les autres joueurs de centre choisis par le Canadien sont le Suédois Jacob Olofsson, en deuxième ronde, Cameron Hillis, un produit du Storm de Guelph, en troisième ronde, Allan McShane, des Generals d’Oshawa, en quatrième ronde, Cole Fonstad, des Raiders de Prince Albert, en cinquième ronde, et Brett Stapley, de la Ligue junior de la Colombie-Britannique, en septième ronde.

Ces six centres s’ajoutent à Jesperi Kotkaniemi, un attaquant de six pieds, deux pouces et 181 livres choisi au troisième rang vendredi soir.

«C’est une priorité, a déclaré Trevor Timmins, responsable du recrutement chez le Canadien, à l’issue des sept rondes du repêchage.

«Vous regardez ce qui se passe à travers la ligue et les joueurs de centre ont une grande importance. Non seulement ça, mais un joueur de centre peut être déplacé à l’aile. Certains des joueurs de centre que nous avons repêché ont également joué à l’aile. C’est plus facile de déplacer un centre à l’aile que d’essayer de transformer un ailier en joueur de centre à cet âge.»

Par ailleurs, le Canadien a employé le 71e choix, acquis quelques instants plus tôt des Oilers d’Edmonton, pour sélectionner Jordan Harris, un défenseur gaucher de cinq pieds, 10 pouces et 179 livres, originaire du Massachusetts.

En quatrième ronde, le Canadien a ajouté Jack Gorniak, un ailier gauche de cinq pieds, 11 pouces et 177 livres qui provient du Wisconsin.

À l’issue du repêchage, le Canadien a annoncé qu’il avait acquis le choix de cinquième tour des Oilers d’Edmonton en 2019, en retour des droits du gardien Hayden Hawkey.

Un autre Finlandais

En début de journée samedi, le Tricolore avait ajouté deux Européens à sa banque d’espoirs en sélectionnant le Finlandais Jesse Ylonen et le défenseur russe Alexander Romanov avec ses deux premiers choix de la deuxième ronde.

Réclamé au 35e rang, Ylonen est un ailier droit de six pieds et 167 livres qui a récolté 14 buts et 13 mentions d’assistance en 48 matchs à Espoo. Il était classé au 28e échelon parmi les patineurs internationaux selon la Centrale de recrutement de la LNH.

«C’est un jeune joueur doté d’une vitesse phénoménale. Il joue à un rythme très rapide. C’est un jeune que nous aimons beaucoup», a déclaré Timmins.

Visiblement plus timide et moins volubile que Kotkaniemi, Ylonen s’est dit excité de se joindre au Canadien et de se retrouver dans la même organisation que son compatriote.

«Je pense qu’ils aiment mon coup de patin et mes habiletés, a déclaré Ylonen au sujet des dirigeants du Tricolore, qu’il a rencontrés au cours des derniers jours à Dallas.

«D’ici deux ou trois ans, j’espère jouer un rôle offensif avec l’équipe.»

Romanov, choisi au 38e rang, est un défenseur gaucher de cinq pieds, 11 pouces et 185 livres qui a récolté sept buts et sept mentions d’aide en 37 matchs avec le CSKA 2 l’an dernier.

Au Championnat mondial des moins de 18 ans, il a obtenu un but et deux mentions d’aide en cinq rencontres.

Selon Timmins, c’est un joueur auquel le Canadien tenait absolument.

«Tout le monde était excité à notre table, a-t-il raconté. Il est l’un des joueurs que nous avons invités à notre camp d’évaluation en Suède. Il va vous rappeler un peu (Alexei) Emelin, mais un Emelin avec une tonne d’énergie. Attendez de le voir. Il joue déjà comme un professionnel. Il joue avec vitesse et déplace la rondelle rapidement. Je doute qu’il aurait encore été disponible lors de notre choix suivant (56e). Nous tenions à le repêcher.»

Le choix de Romanov peut surprendre un peu, compte tenu du fait qu’il occupait le 115e rang parmi les patineurs internationaux et qu’il avait glissé de sept échelons depuis la publication du rapport de mi-saison. C’est le dernier des soucis de Timmins.

«La Centrale, c’est la 32e équipe. Il y a 31 autres équipes sur le plancher et chacune a sa liste. C’est la raison pour laquelle nous avons du personnel, pourquoi nous faisons le travail. Nous consacrons beaucoup d’effort, de temps, et nous dépensons beaucoup d’argent pour faire nos devoirs et organiser notre propre camp d’évaluation pour les joueurs qui ne sont pas invités», a répondu Timmins.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!