Tim Ireland Tim Ireland / The Associated Press

LONDRES — Nouvelle tenue, mais même vieille domination pour Roger Federer à Wimbledon.

L’octuple champion a entrepris la défense de son titre avec style au All England Club, écartant Dusan Lajovic 6-1, 6-3, 6-4 lors d’un match qui a duré 79 minutes sur le court central.

Lajovic a conservé son service d’entrée de jeu mais ce fut l’un des rares bons moments du Serbe, classé 58e joueur mondial. Federer a gagné les neuf jeux suivants et a pris le contrôle du match par la suite.

Le Suisse de 36 ans a utilisé tout son répertoire de coups qui a fait de lui le joueur masculin ayant connu le plus de succès à Wimbledon, et il n’a jamais fait face à une balle de bris.

Les seuls éléments qui contrastaient chez lui étaient ses vêtements. Il portait sa nouvelle tenue Uniqlo pour la première fois après avoir mis fin à son partenariat de longue date avec Nike.

«Je me sentais de nouveau chez moi, c’est une sensation vraiment très agréable, a-t-il confié. J’ai réussi le bris tôt dans chaque set et je suis parvenu à en profiter. Je suis aussi très satisfait de ma concentration sur chaque point.»

Federer est en quête d’un neuvième titre record à Wimbledon, mais il n’a eu besoin que de se présenter sur le court pour écrire une autre page d’histoire. Il est devenu le premier homme de l’ère professionnelle à disputer un match du Grand Chelem sur gazon pour une 20e année consécutive.

Avant de quitter le court, il a donné son bandeau à une jeune femme dans la foule — et il a plaisanté en disant qu’il pourrait donner beaucoup plus avant la fin de la quinzaine.

La jeune fille avait brandi une pancarte disant: «Puis-je avoir votre bandeau, s’il-vous-plaît!!», et lors de l’interview d’après-match, on lui a fait remarquer qu’il pouvait s’attendre à d’autres demandes dans les matchs à venir.

Et il est apparemment prêt à s’y plier.

«Oui, ils veulent une montre, une voiture, une raquette, une chemise, ils peuvent tout avoir en ce moment», a déclaré Federer en plaisantant.

Marin Cilic, finaliste l’an dernier, a pour sa part facilement accédé au deuxième tour en disposant du Japonais Yoshihito Nishioka 6-1, 6-4, 6-4.

Le Croate, troisième tête de série, a réussi 21 as et 44 coups gagnants — comparativement à un seul as et six coups gagnants pour Nishioka — pour l’emporter en une heure et 46 minutes.

L’Américain Sam Querrey, qui a perdu face à Cilic en demi-finales l’an dernier, a également signé la victoire en trois sets face à l’Australien Jordan Thompson (6,2 6-4, 6-3).

Stan Wawrinka a défait Grigor Dimitrov 1-6, 7-6 (3), 7-6 (5). Trois fois titré en Grand chelem, le Suisse a raté la deuxième moitié de 2017 à la suite d’une opération au genou. Son prochain rival sera Thomas Fabbiano, de l’Italie.

Gaël Monfils a battu son confrère de l’Hexagone Richard Gasquet 7-6 (6), 7-5 et 6-4, grâce notamment à trois bris et 11 as. Un bon contrepoids à sa dizaine de doubles fautes.

Lucas Pouille, Sam Querrey et John Isner ont aussi été parmi les vainqueurs de la journée.

Chez les dames, Sloane Stephens, championne des Internationaux des États-Unis, n’aura fait que passer après avoir subi la loi de Donna Vekic 6-1, 6-3.

La performance de Stephens, quatrième tête de série, a été parsemée d’erreurs sur le court no 1 et elle subit l’élimination dès la première ronde pour une deuxième année d’affilée.

Après avoir confirmé son triomphe aux États-Unis en 2017 en disputant la finale des Internationaux de France le mois dernier, Stephens était considérée comme une aspirante au titre à Londres.

Vekic, 55e joueuse mondiale, accède au deuxième tour pour la troisième fois de sa carrière après avoir obtenu sa première victoire contre une joueuse du top-5 mondial.

La quintuple championne Venus Williams a triomphé 6-7 (3), 6-2, 6-1 aux dépens de Johanna Larsson.

Après avoir eu du mal à établir son rythme contre la Suédoise au premier set, Wiliams a gagné 10 jeux d’affilée à 1-2 au deuxième set et elle a pris l’ascendant.

L’Américaine de 38 ans, la joueuse la plus âgée du tableau féminin, a disputé la finale en 2017 où elle a perdu face à Garbine Muguruza.

Sa petite soeur Serena a gagné aussi, 7-5 et 6-3 devant Arantxa Rus, des Pays-Bas. La championne de 23 grands tournois s’est imposée 4-2 pour les bris et 5-1 pour les as. Williams a remporté les cinq derniers jeux de la rencontre.

Caroline Wozniacki, championne en Australie en début d’année, n’a mis que 59 minutes pour l’emporter 6-0, 6-3 aux dépens de l’Américaine Varvara Lepchenko.

Madison Keys a aussi avancé au tableau, l’Américaine infligeant une défaite de 6-4 et 6-2 à Ajla Tomljanovic, de l’Australie. Dixième tête de série, Keys a été l’auteure des trois bris du match.

Elina Svitolina, cinquième tête de série, a été surprise par la 57e raquette au monde, Tatjana Maria l’emportant 7-6 (3), 4-6, 6-1. L’Allemanda a profité de 44 fautes directes de l’Ukrainienne. Au deuxième tour, Maria sera confrontée à Kristina Mladenovic, de la France.

Plus tôt, Magdalena Rybarikova, demi-finaliste l’an dernier, a été la première tête de série à être éliminée. La Slovaque, 19e tête d’affiche, a été surprise par la Roumaine Sorana Cirstea (7-5, 6-3).

La Polonaise Agnieszka Radwanska, finaliste en 2012, a sauvé six balles de match avant d’écarter la Roumaine Elena-Gabriela Ruse, 6-3, 4-6 et 7-5.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!