Alastair Grant Alastair Grant / The Associated Press

MOSCOU — Jeunes et peu expérimentés, les Anglais sont néanmoins affamés à l’approche du match face aux Colombiens, mardi. Cela fait 12 ans que le pays n’a pas gagné de match au-delà de la phase de groupe, au Mondial.

Parmi les clubs encore en lice, c’est l’Angleterre qui totalise le moins de matches internationaux, parmi sa formation.

«Je pense que les gars savourent l’occasion qui se présente à eux, estime le sélectionneur Gareth Southgate. Vous voulez prendre part à des gros matches. Nos joueurs veulent saisir la chance d’écrire leur propre chapitre dans l’histoire du soccer anglais.»

En 2006, les Anglais ont écarté l’Équateur en s’imposant 1-0.

«Nous avons le moins d’expérience dans les clubs restants, mais nous avons quand même de vieux routiers qui aident les jeunes et qui montrent l’exemple, a dit Southgate.

L’enjeu mardi est d’affronter la Suède ou la Suisse au tour suivant mais comme Southgate l’a dit, «inutile» d’anticiper avant d’avoir accompli la besogne.

L’Angleterre a pris note de la manière dont la Colombie a dominé la Pologne 3-0, en phase de groupe.

«Nous devons nous assurer de faire du travail irréprochable quand nous n’avons pas le ballon (comme rempart aux contre-attaques), a dit Southgate. Tout le monde doit contribuer.»

L’Anglais Dele Alli est remis d’une blessure à la cuisse qui lui a fait rater deux matches.

Le Colombien Radamel Falcao a joué en Premiership de 2014 à 2016, étant toutefois limité à cinq buts, avec Man U et Chelsea. Mais les Anglais ne comptent pas sous-estimer l’attaquant de l’AS Monaco.

«Je dirais qu’il n’était pas en pleine forme (en Premier League, suite à une blessure au genou), a dit Southgate. Il est dangereux à chaque fois qu’il représente son pays. Nous savons la qualité de finition dont il est capable.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!