WASHINGTON — Bien qu’une accusation légale pourrait être en suspens, le baseball majeur ne voit pas d’inconvénient au retour du stoppeur des Blue Jays Roberto Osuna, qui était suspendu en lien à la politique des ligues majeures sur la violence au foyer.

Osuna a accepté une suspension qui va prendre fin le 4 août. Il n’a pas lancé depuis le 6 mai; deux jours plus tard, il a été placé en congé administratif, accusé d’assaut à Toronto.

«Si la politique mène à son retour au jeu après une très longue suspension alors qu’il y a des procédures criminelles non résolues, je suis en paix avec ça. La politique a été ainsi négociée, a dit le commissaire Rob Manfred. Vous ne pouvez pas tenir compte de tous les bienfaits de la politique et faire volte-face en disant, ‘dans ce cas-là je n’aime pas le dénouement, alors ça va se passer autrement’.»

Osuna va rater 89 jours, ce qui va le priver d’environ la moitié de son salaire de 5,3 M $. De façon confidentielle, il va participer à un programme d’évaluation et de traitement, supervisé par les grandes ligues et l’Association des joueurs.

«J’estime que le processus s’est déroulé correctement», a indiqué le numéro 1 de l’Association des joueurs, Tony Clark.

Osuna a fait une deuxième apparition dans les mineures mardi, lançant pendant une manche avec Dunedin, au niveau A.

Le droitier de 23 ans a récolté neuf sauvetages avec les Blue Jays cette année, affichant une moyenne de 2,93. Il a fait partie des étoiles de l’Américaine l’année dernière, terminant la saison avec 39 sauvetages.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!