Winslow Townson Winslow Townson / The Associated Press

BOSTON — Les Red Sox flirtent avec un taux de victoires de 70 pour cent et pourtant, les Yankees ne sont pas si loin derrière – à quatre matches et demi du sommet, dans la section Est de l’Américaine.

Voilà pourquoi le gérant Alex Cora ne s’inquiète pas d’une potentielle baisse de concentration, à l’aube de la deuxième tranche de la saison.

«Il y a des bons clubs dans la ligue et ça va rendre les choses intéressantes, dit Cora. Je trouve quand même que nous pouvons faire encore mieux, surtout que rien ne garantit que les succès du passé vont se répéter.»

Boston a subi un seul revers depuis 13 matches, malmenant Washington, Kansas City, le Texas et Toronto. La deuxième portion de la saison débute à Detroit, vendredi.

«Espérons que nous allons garder notre élan, a dit l’arrêt-court Xander Bogaerts. Avec le club que nous avons, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement.»

Mookie Betts mène les majeures avec une moyenne de ,359, et J.D. Martinez domine les grandes ligues avec 80 points produits. Auteur de 29 circuits, il n’est égalé à ce chapitre que par Jose Ramirez, des Indians de Cleveland.

Chris Sale trône au sommet du baseball avec 188 retraits au bâton. Craig Kimbrel a mérité 30 sauvetages, dont 21 d’affilée.

«Nous avons une attaque très puissante et de bons releveurs, a dit Betts. Je dirais qu’on ne doit rien changer, tout simplement. Ça semble très bien fonctionner dans l’état actuel.»

Champions de section en 2016 et 2017, les Red Sox ont toutefois gagné un seul match en séries. Au poste de gérant, John Farrell a été remplacé par Cora.

Ancien joueur d’avant-champ et membre des Red Sox quand ceux-ci ont remporté la Série mondiale, en 2007, Cora était l’instructeur sur le banc des Astros quand Houston a tout raflé, l’an dernier. Il fait remarquer que dans sa troupe, un seul lanceur a une bague de la Série mondiale (le releveur Brandon Workman avec Boston, en 2013).

David Price a une fiche de 0-8 comme partant en séries. Sale n’avait pas lancé dans ce contexte avant l’an dernier, subissant alors deux revers, dont un comme releveur.

«L’équipe réalise qu’il y a quelque chose d’inachevé, a dit Cora. Nous avons des gars qui, s’ils prenaient leur retraite demain, ils pourraient être fiers de ce qu’ils ont accompli. Mais en même temps, ils veulent intensément être champions. Ils veulent cette bague. C’est leur source de motivation.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!