EDMONTON — Penny Oleksiak essaie toujours de retrouver sa forme olympique.

Elle a fait un pas dans la bonne direction lors des sélections canadiennes, jeudi, en gagnant l’or au 100 mètres style libre féminin, même si elle n’était pas tout à fait satisfaite de son temps de 54,75 secondes.

«Je pense que j’étais un peu plus rapide que ça même quand je n’étais pas du tout en forme, a-t-elle affirmé. Je ne crois pas que mes résultats démontrent le travail accompli à l’entraînement. Je ne suis pas très contente de ma course, mais j’ai gagné ma place au sein de l’équipe et c’était tout ce que je pouvais espérer.»

La nageuse torontoise âgée de 18 ans est devenue l’étoile de l’équipe canadienne de natation lors des Jeux olympiques de Rio en 2016. Elle était alors devenue la plus jeune championne de l’histoire de l’Olympisme canadien en remportant l’or au 100 m style libre. Elle avait aussi récolté une médaille d’argent au 100 m papillon et deux médailles de bronze lors des relais.

Elle s’est tenue loin des projecteurs avant d’effectuer un retour à la compétition lors des Jeux du Commonwealth, en avril, en Australie. Elle a aidé le Canada à gagner trois médailles d’argent lors des relais, mais a connu des ennuis lors des épreuves individuelles.

Jeudi, lors des sélections où le gagnant de chaque épreuve obtient une place pour les Championnats pan-pacifiques de Tokyo, en août, Oleksiak était bien loin de son record canadien de 52,70 secondes.

«J’ai fait des choses qui allaient me rendre heureuse pendant un an avant de recommencer à me concentrer sur la natation, a expliqué Oleksiak, qui a récemment passé du temps en Floride pour s’entraîner. J’ai laissé la poussière retomber un peu et ça m’a aidée. Je suis très heureuse d’augmenter la cadence en prévision de Tokyo.»

Oleksiak avait déjà obtenu son billet pour Tokyo mercredi en terminant troisième au 200 m style libre, ce qui lui valait aussi une place au sein de l’équipe de relais. Elle prévoit participer à un maximum de deux autres épreuves aux sélections canadiennes.

Alexia Zevnik, Kyla Leibel et Maggie MacNeil ont aussi obtenu des places au sein de l’équipe de relais au 100 m style libre chez les dames.

Du côté masculin, Yuri Kisil s’est imposé en 49,14 au 100 m style libre. Markus Thormeyer, Ruslan Gaziev et Owen Daly ont également obtenu des places pour le relais.

De son côté, Kylie Masse a survolé la compétition au 100 m dos féminin, elle qui est la détentrice du record mondial de la distance. Thormeyer a gagné le 100 m dos masculin, tandis que Mabel Zavaros a obtenu l’or au 200 m papillon féminin et Mack Darragh, au 200 m papillon masculin. Peter Brothers a eu le meilleur au 1500 m style libre masculin.

Les Championnats de paranation pan-pacifiques auront aussi lieu le mois prochain à Cairns, en Australie, mais le processus de qualification est un peu plus compliqué.

Jeudi, Philippe Vachon et Aurélie Rivard ont gagné les épreuves multicatégories au 100 m style libre, tandis que Nicolas Turbide et Angela Marina les ont imités au 100 m dos. Pendant ce temps, Shelby Newkirk a établi un record mondial au 100 m dos S7 chez les dames.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!