Peter Morrison Peter Morrison / The Associated Press

CARNOUSTIE, Royaume-Uni — L’Américain Zach Johnson a signé une carte de 67 (moins-4) en deuxième ronde et rejoint son compatriote Kevin Kisner en tête de l’Omnium britannique, vendredi.

Johnson et Kisner, qui a joué 70, sont à moins-6 (136) au cumulatif des deux premières rondes, et ils ont évité le pire en dépit de la pluie soutenue qui s’est abattue sur le parcours en matinée sur le parcours de Carnoustie.

«Nous avons joué de chance avec les conditions. Ce n’est pas encore catastrophique, a mentionné Kisner. Je crois que ce sera pire ce week-end. Qui sait ce qui va se produire? Nous allons continuer à nous battre.»

Kisner n’est pas étranger à la pression des tournois majeurs. Il occupait au moins une égalité en tête lors des trois premières rondes du Championnat de la PGA l’été dernier jusqu’à ce qu’un boguey au 70e trou ruine ses chances de victoire.

«J’espère pouvoir prouver que je peux l’emporter ici», a dit Kisner.

De son côté, Johnson a effacé un boguey au premier trou grâce à des oiselets aux troisième et quatrième trous. Il a évité les ennuis par la suite.

Déjà détenteur de deux titres du Grand Chelem à St. Andrews et Augusta, l’Américain âgé de 42 ans s’est qualifié pour les rondes du week-end pour une 12e fois d’affilée à l’Omnium britannique, une séquence qui a commencé en 2007 à Carnoustie. La trajectoire basse de ses frappes, sa détermination et son jeu de qualité sur les verts sont des qualités idéales pour les conditions.

L’écart entre les meneurs s’est toutefois resserré au fur et à mesure que la pluie cédait sa place à une alternance de soleil et de nuages en après-midi.

L’Anglais Tommy Fleetwood, habitué à des conditions de jeu difficiles, s’est propulsé en troisième place à un coup des comeneurs après avoir joué 65 en matinée. Il est à égalité avec les Américains Pat Perez (68) et Xander Schauffele (66), qui ont foulé le parcours en après-midi tandis que les conditions de jeu s’amélioraient.

Fleetwood, qui avait établi le record de parcours en jouant 63 au Championnat Dunhill Links de Carnoustie l’an dernier, a évité les bogueys sur un terrain plus réceptif, en raison de la pluie qui a commencé à s’abattre dans la nuit de jeudi à vendredi.

Il avait aussi effectué une ascension au classement en ronde finale de l’Omnium des États-Unis le mois dernier. Fleetwood était à moins-5 après deux rondes, et son pointage de 65 s’est approché à un seul coup du record de parcours dans le cadre de l’Omnium britannique, établi par Steve Stricker et Richard Green en 2007.

Rory McIlroy est aussi dans la course au titre, à deux coups de la tête, après avoir réussi un deuxième parcours consécutif de 69. Il a été rejoint en après-midi par les Sud-Africains Erik Van Rooyen (71) et Zander Lombard (71), ainsi que par les Américains Matt Kuchar (68) et Tony Finau (71).

Le champion en titre, Jordan Spieth, sera également à surveiller ce week-end puisque sa ronde de 67 lui a permis de se retrouver à moins-3 au cumulatif des 36 premiers trous, en compagnie notamment de son compatriote américain Rickie Fowler.

«Je suis très heureux d’être de retour dans la course», a dit Spieth.

De son côté, Tiger Woods a lui aussi reproduit son pointage de la veille, en jouant 71. Le détenteur de 14 titres du Grand Chelem en carrière a tenté un coup roulé de huit pieds pour un oiselet au 18e vert qui a terminé sa course tout juste à la droite de la coupe.

Woods sera de la partie ce week-end à Carnoustie, puisque le seuil de qualifications a été établi à plus-3.

Le seul golfeur canadien inscrit à la compétition est lui aussi parvenu à se qualifier pour les rondes du week-end. Adam Hadwin, d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, a retranché un coup à la normale en deuxième ronde et se trouve à plus-1 au cumulatif.

D’autre part, David Duval, le vainqueur de l’Omnium britannique en 2001, s’est retiré du tournoi avant sa deuxième ronde en raison d’un malaise. Duval se trouvait à 14 coups du meneur après avoir signé une carte de 80 la veille.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!