Peter Morrison Peter Morrison / The Associated Press

CARNOUSTIE, Royaume-Uni — L’Américain Jordan Spieth a joué 65 (moins-6) en troisième ronde de l’Omnium britannique, samedi, et il peut maintenant espérer défendre son titre avec succès.

En vertu de sa ronde, la deuxième meilleure du jour, Spieth est maintenant à moins-9 (204) au cumulatif des 54 premiers trous à Carnoustie. Il est en triple égalité en tête de ce tournoi majeur en compagnie de ses compatriotes Xander Schauffele (67) et Kevin Kisner (68).

«Je me sentais bien sur les tertres d’entraînement aujourd’hui, mais demain, ce sera complètement un nouveau tournoi», a affirmé Spieth.

L’Américain Kevin Chappell, auteur d’une ronde de 67, accuse un déficit de deux coups sur Spieth, Schauffele et Kisner.

Kisner détenait une avance après 54 trous au Championnat de la PGA, l’an dernier. Il tente de remporter un premier titre majeur en carrière.

«J’imagine que ce sera du travail de longue haleine pendant toute la journée, a mentionné Kisner à propos de la ronde finale. Je ne m’attends pas à ce que des golfeurs réussissent quatre ou cinq oiselets dans les neuf premiers trous. Mais qui sait? Ce sont de très bons joueurs.»

L’Italien Francesco Molinari a lui aussi profité des conditions de jeu favorables samedi et réalisé une ronde de 65, pour un pointage total de moins-6. Dimanche, il sera jumelé à un certain Tiger Woods. Ce dernier a signé une carte de 66 (moins-5) et se trouve à quatre coups de la tête, ce qui signifie qu’il peut toujours espérer remporter son premier tournoi du Grand Chelem en plus d’une décennie.

Woods a travaillé d’arrache-pied au 18e trou pour sauver la normale, après que son coup de départ eut ricoché sur le rebord du célèbre ruisseau Barry Burn avant de terminer sa course dans l’herbe longue à proximité. Il a frappé un coup d’approche conservateur, puis un autre qui a terminé sa course à trois pieds de la coupe, avant de faire la normale.

La dernière de ses 14 victoires dans des tournois majeurs s’est produite à l’Omnium des États-Unis en 2008.

«Je suis en bonne position, a insisté Woods. J’ai une chance de mettre la main sur le trophée, ce qui est très bien.»

Mais voilà, en plus de devoir jouer du golf de rattrapage dimanche, Woods devra aussi se méfier des grosses pointures en embuscade. Les Américains Webb Simpson, Matt Kuchar et Zach Johnson, de même que le Suédois Alex Noren, l’Anglais Tommy Fleetwood et l’Irlandais du Nord Rory McIlroy, sont tous à égalité avec lui à moins-5.

Un peu plus tôt en matinée, Justin Rose a égalé la meilleure ronde de l’histoire du tournoi à Carnoustie pour compléter le parcours en 64 coups et se hisser à moins-4.

Rose, qui a dû caler un coup roulé de 18 pieds pour un oiselet au 18e trou afin de franchir le seuil de qualifications pour les rondes du week-end la veille, a entamé sa ronde avec un oiselet au premier trou. Il en a ajouté deux autres aux 17e et 18e verts, et n’a pas commis le moindre boguey sur l’exigeant parcours écossais.

Il s’agit de la meilleure ronde sur ce parcours depuis celles de Steve Stricker et Richard Green en ronde finale de l’Omnium britannique en 2007.

Le seul golfeur canadien inscrit à ce tournoi, Adam Hadwin, de Moose Jaw, en Saskatchewan, a joué la normale (71) et se trouve à plus-1 au cumulatif, en 51e position.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!