Jens Meyer / The Associated Press Lewis Hamilton

L’ancien pilote de Formule 1 québécois Jacques Villeneuve est d’avis que Lewis Hamilton croit qu’il est Jésus-Christ, selon un article publié sur le site internet du réseau ESPN jeudi matin.

Le pilote Mercedes a connu des moments d’anxiété mais aussi d’allégresse lors du Grand Prix d’Allemagne la semaine dernière.

Après avoir été éliminé des qualifications samedi, le Britannique a rattrapé tous ses rivaux pour remporter l’une des courses les plus chaotiques des dernières années, le lendemain.

Samedi, il s’est désespérément agenouillé près de son bolide après une panne lors de la première séance de qualifications, un contraste frappant avec les émotions qu’il a affichées 24 heures plus tard alors qu’il a célébré son triomphe les bras grand ouverts sur le podium.

Hamilton, quadruple champion du monde et qui n’a jamais caché ses croyances religieuses, a parlé d’intervention divine pour expliquer sa victoire, dimanche. Plus tard, il a affirmé qu’il s’agissait de la meilleure performance de sa carrière en piste.

Son comportement a fait l’objet de critiques de la part de Villeneuve, qui n’est pas reconnu pour avoir la langue dans sa poche et qui oeuvre à titre d’analyste pour le réseau de télévision Sky Italia.

«Il confond la Formule 1 avec Hollywood, a lancé Villeneuve, champion du monde de F1 en 1997. Tout ce qu’il fait est de la mise en scène. Dans les médias sociaux, il se dépeint comme s’il était Jésus.

«La façon dont il s’est agenouillé près de sa voiture après ses problèmes mécaniques ressemblait aux souffrances du Christ. Et ce qu’il a dit ensuite faisait penser au Sermon sur la montagne. Puis, il a gesticulé de façon si théâtrale sur le podium que tout le monde pouvait voir qui avait envoyé la pluie soudaine.»

La victoire de Hamilton lui a permis de hausser à 17 points son avance sur l’Allemand Sebastian Vettel, sur Ferrari, au championnat des pilotes.

Plus tard, il s’est servi de son compte Instagram et s’en est pris à des analystes du réseau britannique Sky Sports, jugeant que ceux-ci l’avaient «discrédité» pendant la couverture de la course, tout en ajoutant qu’il les pardonnait pour ce qu’il a perçu être des commentaires critiques.

Lors d’un événement médiatique mis sur pied par Mercedes cette semaine à Stuttgart cette semaine, Toto Wolff a déclaré qu’il avait encouragé Hamilton à s’exprimer plus librement sur les réseaux sociaux.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!