Tony Dejak Tony Dejak / The Associated Press

BEREA, Ohio — La première saison de Myles Garrett avec les Browns de Cleveland a marqué l’histoire pour les mauvaises raisons. La campagne cauchemardesque de 0-16 a laissé des traces, mais insuffle aussi une détermination nouvelle.

«Ça me pousse à me dépasser parce que je ne veux jamais revivre ça», a dit l’ailier défensif jeudi lors du premier jour du camp des Browns.

Les partisans des Browns souhaitent certainement aussi éviter de revivre ce désastre.

Dans les mois qui ont suivi la fin de la saison, les Browns ont été actifs et l’équipe approche la campagne 2018 avec un optimisme renouvelé.

Le directeur général John Dorsey a acquis des joueurs établis comme le quart Tyrod Taylor et le receveur étoile Jarvis Landry via des transactions, en plus d’embaucher le secondeur Mychal Kendricks et de repêcher le quart Baker Mayfield avec le premier choix.

«Ce n’est pas la même équipe, a soutenu l’entraîneur-chef Hue Jackson, qui a conservé son poste malgré un dossier de 1-31 en deux campagnes à la tête de l’équipe. John et son équipe ont fait un travail phénoménal pour ajouter des pièces importantes à l’équipe. C’est une formation compétitive à tous les niveaux.»

Contrairement à de nombreux derniers camps, le poste de quart numéro un ne semble pas en jeu. Mercredi, Jackson a affirmé que Taylor, qui a guidé les Bills de Buffalo vers une participation aux éliminatoires la saison dernière, sera le partant et que Mayfield «n’est pas prêt à jouer présentement».

«Tyrod Taylor est le partant, a dit Jackson. Je ne vois pas de scénarios où tout d’un coup (Mayfield) se met à avoir plusieurs répétitions avec la première équipe — à moins, et je touche du bois, qu’il arrive quelque chose (à Taylor).»

Âgé de 27 ans, Taylor a rapidement gagné la confiance de ses coéquipiers et des entraîneurs lors des exercices au cours de la saison morte grâce à son comportement professionnel et son éthique de travail. Taylor souhaite aussi aider l’équipe, non pas à seulement tourner la page, mais plutôt brûler le livre entier de la saison 2017.

«Je dois leur rappeler que c’est une nouvelle saison, a-t-il dit. Même si vous avez vécu la dernière campagne, c’est un nouveau départ. C’est une occasion de gagner des matchs, de changer la culture de l’équipe et la perception que les gens ont de cette équipe.»

À son premier camp dans la NFL, Mayfield devra faire preuve de patience. Les Browns ne veulent pas lancer trop rapidement le récipiendaire du trophée Heisman dans la fosse aux lions. Jusqu’ici, Mayfield semble avoir accepté la décision de l’équipe. Cependant, ça ne veut pas dire qu’il est heureux d’être le quart no 2.

«Je ne vais jamais être heureux de cette position, a-t-il dit avant le premier entraînement des Browns. Si j’en étais heureux, ça voudrait dire que je suis complaisant, que j’ai arrêté de vouloir travailler. Et je dois travailler continuellement pour m’améliorer. C’est ce que Tyrod a fait toute sa vie.

«Ils font ce qu’ils pensent être la meilleure chose et je crois en eux», a-t-il ajouté.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!