Les joueurs ont creusé le trou, donné la pelle au Blue Bombers de Winnipeg et se sont couchés dans la fosse en attendant la fin : une défaite gênante contre la pire équipe de la ligue.

Lors du match de lundi dernier, on a eu droit à un petit guide d’auto-inhumation, version Alouettes de Montréal.

Étape 1 : Être (beaucoup trop) généreux
Les Oiseaux ont fait don à cinq reprises du ballon aux Manitobains. Oui, cinq fois! Tu ne gagneras pas beaucoup de matchs de football avec une telle propension aux revirements.

Le pire dans tout cela, c’est que, deux fois, les Oiseaux ont perdu le précieux objet à la porte des buts. Donc, au lieu d’inscrire quelques points – jamais de trop dans un match serré –, la troupe de l’entraîneur-chef Marc Trestman a conclu deux séquences avec un impressionnant total de zéro point.

Étape 2 : Basse pression
Joey Elliott, le quart adverse, aurait eu le temps de se faire bronzer sous le chaud soleil automnal : les Alouettes n’ont mis que trop peu de pression sur lui. N’importe quel pivot, même aussi inexpérimenté qu’Elliott, aura des allures de Brett Favre si on lui laisse trois «bateaux» pour décocher ses passes.

Étape 3 : Laxisme défensif
La défensive des Alouettes fait souvent du bon boulot au premier essai de l’adversaire et limite ses gains. Résultat : l’opposant doit gagner beaucoup de verges sur le suivant. Malheureusement, ça se gâte lors de ce deuxième essai et l’unité accorde beaucoup trop fréquemment de longs jeux.

C’est un peu l’équivalent footballistique de se faire marquer un but en désavantage numérique : ça brise votre momentum alors que les chances sont censées être de votre côté.

Étape 4 : Échapper le ballon
Les ballons échappés, ça va faire! Depuis le début de la saison on voit nos receveurs échapper des passes [très] faciles qu’Anthony Calvillo leur envoie entre les papattes. Encore lundi, les receveurs semblaient avoir du beurre à la place des doigts. Des erreurs qui ont freiné sec des séquences offensives prometteuses. Elle est longue, la route vers la Coupe Grey.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!