Graham Hughes/La Presse canadienne Venus Williams

Malgré une première manche plus difficile au Stade IGA, la vétérane américaine Venus Williams a finalement disposé de sa jeune compatriote de 19 ans Caroline Dolehide par la marque de 7-5 et 6-1, lundi après-midi à Montréal, au premier tour de la Coupe Rogers.

L’aînée des soeurs Williams affrontait Dolehide pour la première fois de sa longue carrière. Dolehide, 19 ans, est née la même année où Williams, 38 ans, a remporté son premier titre de la Women’s Tennis Association (WTA).

Dolehide s’est dite satisfaite de sa performance, avouant que l’expérience de jouer contre Williams, de deux fois son aîné, avait quelque chose de spécial. «Je n’avais pas eu l’opportunité de jouer contre elle sur ce circuit, a-t-elle confié en entrevue après le match. C’est incroyable de regarder en arrière et de voir où j’étais il y a trois ans, quand j’étais sa partenaire d’entraînement pour la Fed Cup.»

Williams a de son côté tenu à complimenter le jeu de son adversaire. «Elle avait un excellent deuxième service, a-t-elle lancé en conférence de presse. Je l’ai mieux géré au second set. Au premier set, j’essayais de me faire une idée de comment elle joue. Je n’avais jamais joué contre elle, donc je pense qu’elle avait peut-être un avantage, comme elle m’a probablement beaucoup vu jouer.»

Début chambranlants pour Williams
Inconstante au service — elle n’a réussi que 52% de ses premières balles —, Williams a plutôt profité de son retour dévastateur pour déstabiliser sa jeune adversaire. La gagnante de sept tournois du Grand Chelem a remporté 50% de ses jeux en retour, contre seulement 29% pour Dolehide.

Le match s’était pourtant bien amorcé pour cette dernière. La jeune joueuse, qui a atteint le tableau principal à Wimbledon et à Roland-Garros cette saison, a même mené 3-1 momentanément, après avoir brisé le service de Williams, au troisième jeu.

Williams a cependant repris du poil de la bête en milieu de première manche, faisant appel à ses retours de service pour briser Dolehide et faire 3-3. Son deuxième bris de la manche lui a permis d’emporter le premier engagement par la marque de 7-5.

Ce fut plus facile par la suite. L’ancienne numéro un mondiale a brisé Dolehide deux fois en deuxième manche pour l’emporter.

Si la pluie a gâché la soirée des spectateurs qui espéraient voir Maria Sharapova et Françoise Abanda en action sur le court central, c’est le soleil qui s’était présenté plus tôt dans la journée pour le match Williams-Dolehide.

«Il faisait vraiment chaud, a observé Williams. Vous avez vu même le juge de ligne avoir très chaud [il s’est évanoui, visiblement en raison d’un coup de chaleur]. Pour les joueuses, il faut se préparer, bien s’hydrater, bien résister.»

Contrairement à sa soeur, Serena, Venus Williams n’a jamais soulevé de trophée à la Coupe Rogers ni à Montréal, ni à Toronto. Elle s’est toutefois rendu en finale en 2014, avant de perdre contre la Polonaise Agnieszka Radwanska.

Williams affrontera la gagnante du duel entre les Roumaines Sorana Cirstea et Monica Niculescu au deuxième tour.

 

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!