EDMONTON — Disputant un premier match sur une glace canadienne depuis 1996 lors de ce tournoi maintenant nommé la Coupe Hlinka-Gretzky, Équipe Canada a servi une correction de 10-0 à la Suisse, lundi, au Rogers Place d’Edmonton.

Le Canada, champion en titre du tournoi et gagnant de la médaille d’or lors de 21 des 27 dernières représentations, a offert une dominante prestation au cours de laquelle plusieurs joueurs se sont illustrés.

Alors que la formation canadienne est remplie de joueurs qui devraient être sélectionnés en première ronde lors du repêchage de la LNH de 2019, les Suisses ont été incapables de contenir leurs adversaires. Pas moins de neuf joueurs différents ont fait bouger les cordages.

Lorsque le Canada s’est placé en avance 3-0 après les 16 premières minutes de jeu, grâce à des buts de Graeme Clarke, Ryan Suzuki et Jakob Pelletier, le gardien Nolan Maier a eu une assez bonne marge de manoeuvre pour travailler. Et il a encore reçu l’appui de son attaque.

Le Canada a touché la cible cinq fois en deuxième période, chassant le gardien Sascha Ruppelt alors que le pointage était de 5-0. Thibault Fatton s’est amené en relève, mais il a été accueilli par les joueurs canadiens, qui ont ajouté trois buts pour rentrer au vestiaire avec une avance de 8-0 après 40 minutes.

Dylan Cozens, Xavier Parent, Matthew Robertson, Maxence Guénette et Peyton Krebs ont été les auteurs des filets au deuxième engagement.

Kirby Dach a porté la marque à 9-0 en début de troisième période et Krebs a permis au Canada d’atteindre la dizaine.

Le Canada poursuivra la ronde préliminaire du Groupe A en se mesurant à la Slovaquie, mardi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!