Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

OTTAWA — La bonne nouvelle est que Johnny Manziel a semblé beaucoup plus à l’aise à son deuxième départ dans la Ligue canadienne de football. La mauvaise nouvelle est que les Alouettes de Montréal ont tout de même perdu.

Manziel a amassé 168 verges par la passe, mais le Rouge et Noir d’Ottawa est venu de l’arrière pour vaincre les Alouettes 24-17, samedi soir, à la Place TD.

Le porteur de ballon du Rouge et Noir (5-3) William Powell a franchi les 10 verges le séparant de la zone des buts alors qu’il ne restait que 15 secondes à écouler à la rencontre, permettant à son équipe de se sauver avec la victoire. Les Alouettes (1-7) ont du même coup encaissé un cinquième revers de suite.

Après avoir été victime de quatre interceptions la semaine dernière, dans une cinglante défaite de 50-11 contre les Tiger-Cats de Hamilton, Manziel a cette fois mieux repéré ses receveurs, qui ont toutefois échappé quelques-unes de ses longues tentatives.

«Je veux me battre pour ces gars-là. Je veux être leur quart, le quart de cette équipe et de cette ville, a affirmé l’ancien récipiendaire du trophée Heisman. C’est fâchant de ne pas avoir obtenu le résultat souhaité. Mais il faut continuer à faire confiance aux joueurs qui vous entourent, à vos frères dans cette équipe, et tout va éventuellement tomber en place.»

Manziel a réussi 16 de ses 26 passes et il a été à l’origine du seul touché offensif des Alouettes. Après être sorti de la pochette et avoir parcouru 17 verges au sol, le quart des Montréalais a échappé le ballon à la ligne des buts, mais le centre Kristian Matte a récupéré l’objet pour un majeur.

L’entraîneur-chef des Alouettes, Mike Sherman, a reconnu que Manziel s’était beaucoup amélioré par rapport à sa sortie précédente.

«Il a bien lancé le ballon et a pris de bonnes décisions, a souligné Sherman. Je crois qu’il a fait du bon travail et qu’il continue à progresser.»

Avec un sourire en coin, Manziel a rapidement noté que «n’importe quoi» aurait été meilleur que son premier départ. Il a ajouté que l’équipe ne se concentrait pas sur les victoires et les défaites présentement, mais plutôt sur son apprentissage.

«Ce n’est jamais agréable de perdre et je ne vais pas prétendre que je suis heureux du résultat, mais nous avons fait un pas important vers l’avant, a-t-il dit. Nous sommes beaucoup plus près de nos rivaux que la semaine dernière et si nous continuons dans cette direction, nous allons nous en sortir.»

Le receveur des Oiseaux Ernest Jackson a capté cinq passes pour des gains de 61 verges tandis que le nouveau venu Adarius Bowman a réussi quatre attrapés pour un total de 40 verges. Le porteur de ballon Tyrell Sutton a effectué 10 courses pour des gains de 63 verges.

Chris Ackie a inscrit l’autre touché des Alouettes. Il a intercepté une passe du quart Trevor Harris avant de ramener le ballon sur une distance de 37 verges pour un majeur.

Malgré cinq revirements, dont trois échappés, le Rouge et Noir est resté dans la rencontre grâce au brio de son attaque. Harris a vu 44 de ses 54 tentatives par la voie des airs être complétées et il a récolté pas moins de 487 verges. Il a lancé une seule passe de touché, à RJ Harris.

Powell a connu un fort match au sol, obtenant 104 verges en 17 courses. Cinq receveurs du Rouge et Noir ont au moins amassé 70 verges par la passe, dont Greg Ellingson, qui a capté 11 ballons pour des gains de 110 verges.

Le botteur de l’équipe locale Lewis Ward a été parfait en trois tentatives de placement. Il a réussi 25 bottés de précision en 26 essais cette saison.

Les Alouettes disputeront leur prochain match samedi, alors qu’ils rendront visite aux Eskimos d’Edmonton.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!