VICTORIAVILLE, Qc — Il s’en est passé des choses dans la vie de Pierre-Alexandre Bédard depuis le 18 août 2016.

Ce jour-là, Bédard devait entreprendre le tournoi de la Coupe Canada Sani Marc – Desjardins comme amateur, tout en étant en attente de son adhésion à la PGA du Canada.

«Je n’ai appris que quelques heures à peine avant de prendre le départ que j’étais accepté comme professionnel membre de la PGA du Canada. Déjà au courant que la bonne nouvelle pouvait tomber à la dernière minute, Jean Trudeau (président de Circuit Canada Pro Tour) n’avait pas hésité à me permettre de m’inscrire comme professionnel.»

Bédard a connu un début de carrière professionnelle plutôt prometteur puisqu’il a terminé au 21e rang et a encaissé un premier chèque de 2000 $.

«J’aurais connu un meilleur départ chez les pros n’eut été d’un quadruple boguey au 18e trou de ma troisième ronde», s’est souvenu Bédard.

Ce dernier a tôt fait de démontrer qu’il n’était pas un feu de paille. Dès la semaine suivante, il jouait 18 coups sous la normale à l’Omnium Manac remporté par Beon Yeong Lee.

Bédard n’a jamais cessé de progresser par la suite, si bien qu’il a mérité en 2017 le trophée Mike Weir à titre de joueur de l’année de la PGA du Canada après être notamment devenu, à 22 ans, le plus jeune gagnant d’un tournoi de Circuit Canada Pro Tour en remportant le Tournoi des Maîtres.

Fin juin, le golfeur de Chibougamau a ajouté le Championnat de la PGA du Canada à son palmarès.

Il se présente donc gonflé à bloc cette semaine à la Coupe Canada, un tournoi de la division internationale de Circuit Canada Pro Tour offrant au champion une bourse de 30 000 $ tirée de l’enjeu global de 175 000 $. Le tournoi de quatre jours, avec couperet après deux rondes, se met en branle jeudi.

«En raison du contingent de plus en plus relevé d’une année à l’autre et de l’ambiance qui règne à Victoriaville, il est facile de se motiver pour ce tournoi», a avoué Bédard, qui avait pris le troisième rang en 2017, à moins-17, derrière le champion Beon Yeong Lee et le vétéran David Morland IV.

«À Victoriaville, les occasions d’oiselets sont toujours nombreuses, mais tu dois faire preuve d’imagination et te montrer créatif dans l’exécution de tes coups, un peu comme le fait si bien Bubba Watson.»

Au 12e trou de la ronde finale l’an dernier, Bédard avait vécu ce qu’il qualifie de l’un des beaux moments de sa jeune carrière lorsque son approche soulevée s’était retrouvée directement au fond de la coupe pour l’oiselet… sans même toucher au vert.

«Ce n’est pas tous les jours que tu peux réussir ce genre de coup devant 200 ou 300 personnes massées en bordure du vert. J’en ai encore des frissons.»

Les champions des quatre premiers tournois de 2018 de Circuit Canada Pro Tour sont du tableau à Victoriaville, soit l’Américain Chris Malec (Classique Bérard Tremblay), Marc-Étienne Bussières (Tournoi des Maîtres), Tim Alarie (Invitation Desjardins) et Sonny Michaud (Omnium Bâton Rouge).

Bédard ne sera pas le seul champion de la PGA du Canada à participer à la Coupe Canada puisque la semaine dernière, à London, en Ontario, Serge Thivierge, de La Vallée du Richelieu, a été couronné champion senior de la PGA canadienne, un coup devant Jean Laforce (Le Champêtre).

Outre le tenant du titre Beon Yeong Lee, venu expressément de Chine pour l’occasion, deux autres ex-titulaires de la Coupe Canada fouleront les allées du club Victoriaville, soit Dave Lévesque (2010) et Eric Hawerchuk (2016).

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!