MARK BLINCH MARK BLINCH / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Depuis plusieurs années, de nombreux joueurs de basketball jouent une seule saison dans la NCAA avant de faire le saut dans la NBA, conformément à la règle en vigueur depuis le repêchage de 2006.

Au repêchage 2018 de la NBA, quatre joueurs des Blue Devils de l’Université Duke ont été sélectionnés, dont les deuxième et septième choix. Trois d’entre eux ont quitté après une seule campagne. Le légendaire entraîneur Mike Krzyzewski a ainsi perdu un groupe qui a fourni 86 pour cent des points des siens, la saison dernière.

«C’est sûr qu’il y a jeu du changement, a dit Krzyzewski plus tôt cette semaine en marge du match hors-concours que les Blue Devils disputeront aux Redmen de l’Université McGill, dimanche, à la Place Bell de Laval. Je préfère dire s’adapter plutôt que changer, même si certains y voient la même chose. S’adapter, pour moi, ça veut dire apporter des petits changements, en attaque et en défense. Nous avons une culture formidable. Nous avons eu énormément de succès.

«Dans le passé, la tendance voulait que vos meilleurs joueurs étaient souvent les plus âgés. Désormais, c’est un mélange; peut-être que vos deux ou trois meilleurs joueurs seront des recrues.

«Beaucoup de temps est consacré à bâtir un esprit d’équipe, avant même d’étudier quoi que ce soit en attaque ou en défense. C’est juste que maintenant, c’est à recommencer à chaque année.

«C’est particulier. Je ne dis pas que c’est mieux ou moins bien qu’avant. Ce que je peux dire, c’est que j’exerce encore un boulot que j’aime profondément. Il faut juste s’y prendre un peu différemment.»

‘Coach K’ en est à sa 39e saison aux commandes de l’équipe de basketball de l’Université Duke, située à Durham, en Caroline du Nord. L’équipe se prépare en vue de sa nouvelle saison avec un périple de trois matchs hors-concours au Canada.

Le tout a débuté mercredi, avec un gain de 86-67 contre l’Université Ryerson, à Mississauga, devant une salle comble de 5940 personnes.

Vendredi, les Blue Devils ont vaincu l’Université de Toronto par la marque de 96-60. Dimanche, ils croiseront le fer avec McGill. Les organisateurs prédisent une salle comble à Laval.

«C’est l’occasion de grandir, de commencer à devenir une équipe, a commenté Krzyzewski. Je suis très ouvert, je n’essaie pas de réinventer la roue.»

Les Redmen ont un peu le problème inverse de Duke. Cinq joueurs ont quitté, mais c’est parce qu’ils ont obtenu leur diplôme.

«Nous l’avions un peu prévu. C’était même ce que nous espérions au moment de les recruter, qu’ils optimisent leur temps d’admissibilité, a confié David DeAveiro, qui entame sa neuvième saison comme entraîneur à McGill.

«Notre programme en a bénéficié. Au Canada, les meilleures équipes universitaires comptent beaucoup sur leurs vétérans. Ils peuvent faire la différence avec leur expérience, leur vécu. Plus vous disputez de gros matchs, meilleur vous devenez.»

Krzyzewski, âgé de 71 ans, en sera à sa toute première visite à Montréal.

«Le Canada est un pays exceptionnel. Au niveau basketball, nous avons une très belle dynamique avec le Canada. Un de mes grands amis est Jay Triano (entraîneur de l’équipe canadienne senior, chez les hommes). Il faisait partie de notre personnel (l’équipe américaine) quand nous avons gagné le championnat mondial en 2010, à Istanbul.»

Duke a remporté cinq fois le championnat de la NCAA: 1991, 1992, 2001, 2010 et 2015.

Krzyzewski a aussi joué un rôle important dans le programme national américain. Il a guidé les États-Unis à la conquête de l’or aux Jeux olympiques de 2008, 2012 et 2016. Lors de ceux de 1992, il était un adjoint dans le personnel de la ‘Dream Team’, à Barcelone.

Sa fiche globale est 1100-388 (il est l’entraîneur qui totalise le plus de victoires dans la NCAA). Son rendement avec Duke est 1027-279 (il a aussi dirigé Army).

Krzyzewski a été intronisé au Temple de la renommée du basketball en 2001.

Cette année au March Madness, Duke a été battu en quarts de finale par l’Université du Kansas, 85-81 en prolongation.

La cohorte de joueurs de première année de Duke, avec en tête l’Ontarien R.J. Barrett, est considérée comme la plus prometteuse dans la NCAA.

Deux de ces joueurs de première année font partie du voyage mais ne jouent pas. Cameron Reddish est blessé à l’aine et Tre Jones à la hanche.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!