Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Une équipe qui tient une réunion d’équipe est souvent en pleine chute libre et il n’y a aucune garantie que cette mesure change quoi que ce soit.

Celle que les joueurs de l’Impact ont organisée mardi dernier lors du retour à l’entraînement était peut-être alarmiste, alors que l’équipe était toujours en position de participer aux séries. Malgré tout, elle semble avoir porté fruit, alors que la formation montréalaise a fait oublier une de ses pires performances des derniers mois en répondant avec une de ses plus belles victoires de la campagne.

Le week-end dernier, l’Impact avait paru complètement dépassé par les événements en première demie, en route vers un revers de 3-1 face au Toronto FC, dans la Ville reine. Samedi soir, le Bleu-blanc-noir a rebondi en se payant les Red Bulls de New York, premiers dans la MLS à leur arrivée à Montréal, par le pointage de 3-0.

«Il était important de se dire certaines choses, a reconnu le défenseur Rod Fanni après la rencontre, en revenant sur la réunion entre les joueurs. Des fois, il y a des incompréhensions sur le terrain.

«Nous avions ce défaut-là. Nous ne nous parlions peut-être pas assez des choses délicates. C’est vrai que ç’a fait du bien de crever certains abcès et remettre un coup de ‘booster’, parce que nous en avions besoin.»

Le mot d’ordre pendant la semaine d’entraînement était de retrouver les bases qui avaient fait le succès de l’Impact en milieu de campagne. L’effort collectif est l’un des mots-clés de l’entraîneur-chef Rémi Garde et il a aimé le travail de son équipe à ce chapitre face aux Red Bulls.

«Je n’avais pas manqué de leur dire, assez froidement, mais de manière factuelle aussi que le match que nous avions fait à Toronto n’avait pas été suffisant au niveau de la solidarité, de l’envie collective, a expliqué Garde. Quand nous jouons comme ça, nous sommes très vulnérables.

«Nous savons que nous pouvons faire des matchs comme celui-ci, a-t-il ajouté en parlant de la victoire face aux Red Bulls. Celui-ci était l’un de nos meilleurs de la saison. Nous avions déjà démontré dans notre bonne série que ce groupe pouvait être très solidaire.»

Défensivement, l’Impact avait accordé au moins un but à ses sept derniers matchs, incluant le Championnat canadien. Samedi, il a muselé les Red Bulls, les limitant à seulement deux tirs cadrés et huit tentatives totales, malgré un avantage marqué au niveau de la possession du ballon en première demie.

Le Bleu-blanc-noir a ainsi inscrit un huitième blanchissage en MLS cette saison.

«Nous avons souffert pendant le premier quart d’heure, mais nous avons fait le dos rond et nous avons ensuite été en mesure de sortir la tête de l’eau, a noté le milieu de terrain Saphir Taïder. Nous avons pris plaisir dans les efforts défensifs, et même en ayant le ballon. C’est une bonne chose.»

L’Impact a consolidé sa sixième position au classement dans l’Est puisque les équipes autour de lui n’ont pas gagné samedi. L’équipe profitera maintenant d’une pause d’une semaine avant de reprendre le collier le 15 septembre, en rendant visite à l’Union de Philadelphie.

«Nous avons fait un très bon match (samedi) et nous en avions fait un très mauvais la semaine dernière, a rappelé Garde. Le foot, c’est très fragile. Il y a beaucoup de facteurs qui rentrent en ligne de compte. Là, nous allons nous séparer avec certains joueurs qui partent en sélection nationale. Nous allons nous quitter sur une très bonne note, mais il faudra retrouver ça parce que le prochain match est contre un concurrent direct et il sera très, très important.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!