TOKYO — La ville japonaise de Sapporo ne devrait pas être en lice pour organiser les Jeux olympiques d’hiver de 2026, laissant la voie libre à Calgary et à trois autres villes alors que le CIO peine à trouver des candidatures, en particulier pour les Jeux d’hiver.

Un responsable municipal a révélé que le maire adjoint Takatohsi Machida et le président du Comité olympique japonais, Tsunekazu Takeda, rencontreraient le président du Comité international olympique, Thomas Bach, lundi.

«Nous n’avons pas annoncé officiellement d’autres points à discuter avec le CIO, mais je crois comprendre que plusieurs questions pourraient être soulevées», a déclaré le porte-parole de la ville, Akihiro Okumura.

Le désistement attendu — largement rapporté au Japon — n’est pas une surprise. Il intervient une semaine après le séisme qui a fait une quarantaine de morts sur l’île d’Hokkaido, au nord du Japon. En outre, les responsables de la ville ont déclaré il y a quatre mois qu’ils étaient plus enclins à soumettre une candidature pour 2030.

Cependant, Christophe Dubi, le directeur exécutif des Jeux olympiques, n’a pu confirmer le retrait de Sapporo.

«Jusqu’à présent, ils ne m’ont pas dit qu’ils ne vont pas soumettre leur candidature, a déclaré Dubi à l’Associated Press. Ils ont des difficultés incroyables dans la région et, bien sûr, ils doivent avoir leurs priorités. Voyons ce qui se passe lundi.»

Quatre villes sont assurément en lice: Stockholm, en Suède; Calgary; une candidature italienne tripartite de Turin, Milan et Cortina d’Ampezzo; et Erzurum, en Turquie.

Dubi a déclaré que certains — ou tous — seraient invités aux réunions du CIO en octobre à Buenos Aires, en Argentine, pour aller de l’avant et soumettre leur candidature officielle d’ici février. Le gagnant sera connu en septembre 2019.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!