Francois Mori Francois Mori / The Associated Press

EVIAN LES BAINS, France — L’Américaine Angela Stanford a mérité un premier titre majeur avec un 68 la faisant triompher par un coup au Championnat Evian, dimanche.

Sa compatriote Amy Olson a commis une bourde tardive et très coûteuse, un double boguey au 18e. Un roulé de six pieds pour un boguey aurait prolongé les hostilités.

Olson avait détenu ou partagé la tête pendant toute la journée. Cette deuxième place est quand même son meilleur résultat en carrière.

«C’est décevant que ça se termine comme ça», a dit Olson. La joueuse de 26 ans avait comme meilleur résultat précédent une septième position, en 2014.

Désormais plus riche de 577 500 $, Stanford s’est imposé avec un total de 272, une douzaine de coups sous la normale.

Olson (74) a glissé dans un quatuor à moins 11.

Stanford a 40 ans. Il y a 15 ans, elle a terminé deuxième à l’Omnium des États-Unis. Le plus récent de ses cinq titres précédents datait de 2012. En 13 occasions elle s’était classée dans le top 10, dans les grands tournois.

Stanford a connu la rare séquence d’un aigle suivi d’un double boguey, aux 15e et 16e trous. Elle a ajouté quatre oiselets et un boguey.

Les Américaines Austin Ernst (68) et Mo Martin (73) ont aussi inscrit 273, comme la Sud-Coréenne Sei Young Kim (72).

Ersnt a évité le boguey. Martin a raté de peu la chance de signer un oiselet au dernier trou, ce qui aurait forcé la tenue d’une prolongation avec Stanford.

Les Canadienne Brooke Henderson (68), Alena Sharp (71) et Brittany Marchand (68) ont conclu à 276, 284 et 287.

Henderson et quatre autres golfeuse ont fini dans une impasse au 10e rang. L’Ontarienne a livré une ronde solide après un 72 la veille, obtenant quatre oiselets et commettant un seul boguey.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!