Paul Chiasson/La Prresse canadienne Max Domi et Jonathan Drouin à l'entraînement à Brossard, vendredi

MONTRÉAL — La saison dernière, la chimie n’a jamais véritablement opéré entre Jonathan Drouin et Max Pacioretty. Peut-être que cette année, les résultats seront plus concluants entre Drouin et le nouveau Max, Domi celui-là.

Le calendrier préparatoire du Canadien de Montréal ne commencera que lundi soir, avec la visite des Devils du New Jersey au Centre Bell, et ce n’est pas avant le 3 octobre que la vraie saison prendra son envol. Alors, il faut attendre avant d’établir un jugement définitif.

Toutefois, s’il fallait identifier un trio s’étant démarqué plus que les autres lors du match entre les Rouges et les Blancs dimanche après-midi, la palme irait à celui que formaient Drouin, Domi et Joel Armia chez les Blancs.

Comme pendant les deux premiers jours du camp d’entraînement, Drouin a patrouillé le flanc gauche auprès des deux nouveaux porte-couleurs du Canadien, et il a patiné avec l’énergie d’un jeune joueur qui a beaucoup de choses à prouver.

C’est vrai qu’à 23 ans, Drouin est encore bien jeune. Et peut-être considère-t-il qu’il a des choses à prouver après sa difficile première campagne dans l’uniforme bleu blanc rouge.

Toujours est-il que Drouin a inscrit un doublé lors d’un match composé de deux périodes de 30 minutes, puis d’une période supplémentaire à trois contre trois, et qui a duré à peine une heure 45 minutes.

Avant de déjouer Michael McNiven sur un tir de pénalité en deuxième période, Drouin avait marqué un joli but contre Charlie Lindgren en complétant un jeu à trois avec Domi et Armia et dont il avait été l’artisan grâce à une belle pointe de vitesse en zone neutre.

«C’est tôt, ce n’est qu’un match intra-équipe, mais j’ai trouvé qu’on se repérait bien sur la patinoire. On faisait des jeux, on avait le contrôle de la rondelle. Tu voyais qu’on était déjà à l’aise. Ça aide aussi d’avoir un grand droitier, ça donne des options autres que si tu as deux gauchers sur ton trio comme l’année dernière», a déclaré Drouin, en parlant plus spécifiquement d’Armia.

Au passage, Drouin a rappelé que lui et Domi ne sont pas de purs étrangers puisqu’ils ont joué ensemble chez les moins de 18 ans pendant quatre ou cinq matchs, a-t-il précisé.

«Je connais Max depuis que j’ai 16 ou 17 ans. C’est facile de communiquer hors de la glace, de discuter, et c’est la même chose avec Armia. Je l’ai affronté quand j’étais plus jeune. Ce sont deux joueurs avec qui il est facile de parler. Ils veulent apprendre. On est encore jeunes, tous les trois.»

Un patineur rapide
Un autre joueur qui a montré de belles aptitudes chez les Blancs a été le centre Matthew Peca, qui a affiché ses talents de patineur tout au long du match. Sa rapidité lui a valu de marquer un but lorsqu’il a gagné une course pour une rondelle libre contre Lindgren près de la ligne bleue des Rouges. Il a ajouté une mention d’aide sur le but du défenseur Mike Reilly.

Même s’il s’agissait d’un match intra-équipe, Peca voulait bien paraître lors de sa première sortie devant les dirigeants du Canadien et le public montréalais. Il croit avoir atteint cet objectif.

«C’est votre premier match sur la glace avec une nouvelle équipe, dans un nouvel uniforme et peu importe qu’il s’agisse d’un duel rouges vs blancs, d’une partie hors-concours ou d’une rencontre des séries, vous voulez montrer que vous êtes prêt et que vous donnez tout ce que vous avez à donner. Si vous abordez chaque match comme s’il était important, les dirigeants vont apprécier», estime Peca, qui a quitté l’organisation du Lightning de Tampa Bay et signé un contrat de deux ans à un volet le 1er juillet.

À cinq pieds neuf pouces et 182 livres, l’Ontarien de 25 ans n’est pas le plus imposant des joueurs. Il en est conscient et c’est la raison pour laquelle il veut employer son principal atout à bon escient.

«À ce niveau de jeu, il faut être rapide, réagir vite. Je ne suis pas le plus gros des joueurs, et je dois donc prendre des décisions rapidement et sortir de la circulation en me servant de ma vitesse.»

Le Canadien reprendra l’entraînement lundi matin à 10 h 30 à Brossard et c’est là que l’entraîneur-chef Claude Julien dévoilera la composition de sa formation en vue du duel contre les Devils, à 19 h 30.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!