LOS ANGELES — L’ancien champion des mi-lourds de l’UFC Jon Jones sera admissible à se battre à la fin du mois d’octobre après avoir complété sa suspension de 15 mois pour avoir enfreint une politique antidopage.

L’Agence américaine antidopage a annoncé mercredi la longueur de la suspension de Jones pour avoir enfreint une deuxième fois la politique antidopage de l’UFC.

Cette décision fait en sorte que le combattant de 31 ans pourrait remonter dans l’octogone le 3 novembre à New York, à l’occasion du gala UFC 230, si l’organisation décide de prévoir son retour lors de cette carte.

Jones a souvent été considéré comme le meilleur combattant livre pour livre d’arts martiaux mixtes, mais il s’est lui-même mis des bâtons dans les roues au cours de sa carrière.

Jones avait ravi le titre des mi-lourds à Daniel Cormier, le 29 juillet 2017, mais la décision avait été renversée lorsqu’il a testé positif à un métabolite stéroïdien.

Jones avait aussi testé positif à un médicament contre l’impuissance, en 2016.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!