Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Max Domi a connu une soirée de travail plus courte qu’anticipée à sa première sortie préparatoire dans son nouvel uniforme, lui qui a été expulsé de la rencontre en troisième période, et une formation plus aguerrie des Panthers de la Floride a eu le meilleur 5-2 sur le Canadien de Montréal, mercredi.

Le trio de Domi, Jonathan Drouin et Joel Armia a été celui qui a généré de l’offensive avec le plus de constance chez le Canadien. Drouin a obtenu les plus belles occasions du trio en avantage numérique et à quatre contre quatre.

De son côté, Domi a pris des allures de son père, l’ex-dur à cuire Tie, qui était dans les gradins, en début de troisième période. Il s’en est pris au défenseur Aaron Ekblad et lui a ensanglanté le visage avec un coup de poing sournois. Domi a écopé des pénalités mineure, majeure et de match sur la séquence et a été renvoyé au vestiaire. Il ne serait pas étonnant qu’il reçoive également un appel du département de la sécurité des joueurs de la LNH au cours des prochains jours.

«Je n’ai pas regardé de près, mais je pense qu’Ekblad lui a donné un coup de bâton derrière les jambes dans le coin. Ils se sont chamaillés un peu et vous avez vu le reste, s’est contenté de dire l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Ce sont des choses qui arrivent dans un match. Je ne sais pas si Ekblad a été surpris ou non, mais ces choses-là sont hors de mon contrôle.»

La réaction n’a pas été la même du côté du camp des Panthers.

«Je vais laisser le département de la sécurité des joueurs réviser la séquence, a déclaré l’entraîneur-chef des Panthers, Bob Boughner. C’était un match intense avec plusieurs joueurs qui tentaient de passer un message ou qui luttent pour un poste. J’ai aimé notre réaction vers la fin, quand nous avons affiché un peu plus de mordant, mais je ne vais rien dire de plus avant de connaître la décision de la ligue.»

Boughner a ajouté qu’Ekblad n’avait pas subi de commotion cérébrale et qu’un examen aux rayons X n’a pas révélé de fracture au nez.

Du côté du Canadien, on attendait aussi les débuts de Nick Suzuki dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. Acquis il y a 10 jours des Golden Knights de Vegas dans la transaction qui a envoyé Max Pacioretty au Nevada, Suzuki a été relégué au sein d’un trio complété par Kenny Agostino et Alexandre Grenier, après avoir passé le début du camp au centre de Paul Byron et Nikita Scherbak. L’ancien choix de premier tour des Golden Knights ne s’est pas particulièrement démarqué, mais n’a pas paru dépassé par les événements.

«Nous faisions face à un club expérimenté avec Barkov et (Vincent) Trocheck comme deux premiers centres et j’ai fait le changement parce que ç’aurait été trop pour (Suzuki) ce soir avec les deux autres ailiers. C’est pour ça que j’ai fait le changement avec (Matthew) Peca, a expliqué Julien. C’est à lui de démontrer ce dont il est capable de faire et il a quand même démontré des choses ce soir.»

Plus expérimenté que Suzuki, Peca a été promu au centre de Byron et Scherbak et il a amassé un but et une aide. Peca a joué de chance en avantage numérique en première période, quand sa passe vers Suzuki a dévié sur les patins de deux joueurs des Panthers avant de franchir la ligne des buts. Il a ensuite mis la table pour un but de Scherbak sur une descente en surnombre avec 4:02 à faire au match.

Carey Price, qui en était à sa première sortie préparatoire, a accordé deux buts sur 22 lancers pendant la première moitié de la rencontre. Antti Niemi a cédé deux fois sur 18 tirs à son deuxième demi-match.

Evgenii Dadonov et Jared McCann ont réussi des doublés pour les Panthers, qui comptaient sur plus de vétérans que le Canadien dans leur formation. Nick Bjugstad a été crédité d’un but dans un filet désert quand il a été accroché par Scherbak au moment où il tirait vers la cage abandonnée. Luongo a stoppé 20 des 21 tirs dirigés vers lui lors des 40 premières minutes de jeu. Michael Hutchinson a accordé un but sur 12 lancers lors du dernier tiers.

Le Canadien poursuivra son calendrier préparatoire jeudi, à Québec, quand il affrontera les Capitals de Washington au Centre Vidéotron.

Échos de vestiaire

Jonathan Drouin sur le geste de Max Domi:

«J’ai vu un bon coup de hockey d’Ekblad sur Max, et Max a pris les moyens pour répliquer lui-même. C’est aussi à Ekblad de se protéger. Nous jouons au hockey. Je ne pense pas que Max a juste laissé tomber son gant pour le frapper. Je suis certain qu’il lui a dit que ça s’en venait.»

Matthew Peca sur l’aisance qu’il a affichée sur la patinoire:

«Nous nous parlons beaucoup. Nous sommes à l’aise dans notre manière de jouer. Quand vous êtes avec de nouveaux coéquipiers et que tout le monde est sur la même longueur d’onde, c’est plus facile de s’adapter.»

Nick Suzuki sur son évaluation face à certains des meilleurs éléments des Panthers:

«Je crois que je suis capable de rivaliser avec eux. Ils jouent dans la LNH depuis plusieurs années et connaissent le métier. Je veux continuer à apprendre pour être encore meilleur contre eux.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!