BIENNE, Suisse – Avec l’entrée en scène de Patrick Kane, le HC Bienne (HCB) n’a pas fini d’étourdir les défensives adverses.

Surtout que Tyler Seguin des Bruins de Boston fait flèche de tout bois depuis qu’il a joint les rangs du club de la Ligue nationale A de Suisse (LNA). Il a réussi cinq buts, en plus d’amasser une passe, à ses trois derniers matchs.

Seguin, qui porte le numéro 9 à Bienne, est séduit à l’idée d’évoluer avec Kane des Blackhawks de Chicago. Ce dernier doit faire ses débuts mardi avec le HCB, qui rendra visite à la formation EV de Zoug, qui compte sur Henrik Zetterberg, des Red Wings de Detroit.

«C’est (Patrick Kane) un hockeyeur surdoué. Il possède probablement les mains les plus habiles de la Ligue nationale de hockey», a commenté Seguin, qui dit être un fan du numéro 88 des Blackhawks de Chicago.

«Je le respecte en tant que joueur et j’espère développer une bonne relation avec lui. Si nous jouons ensemble, je souhaite que tout aille bien et que la cohésion s’établisse rapidement. Sinon, nous ferons les choses chacun de notre côté.»

L’entraîneur du HC Bienne, Kevin Schläpfer, ne sait pas encore si les deux vedettes de la LNH seront réunies au sein du même trio. Il songe plutôt à créer deux excellents trios.

«Au début, je vais peut-être les (Kane et Seguin) séparer. Si Kane n’est pas heureux, j’aurai une source de motivation additionnelle pour lui. Il jouera avec Tyler le prochain match, a dit le pilote biennois. Ou parfois, si j’ai besoin de momentum, ils pourraient apporter de la puissance et une nouvelle énergie en jouant ensemble.»

Si ce duo est réuni, il a certainement les capacités de s’illustrer.

«Les deux ont un peu le même style. Ils aiment utiliser leur vitesse, ils ont de bonnes feintes et ils sont mobiles. C’est une bonne combinaison pour le hockey suisse», a dit Schläper.

Seguin, que les Bruins ont repêché au deuxième échelon de la séance de 2010, évolue présentement en compagnie de Jacob Micflikier et d’Emanuel Peter, un Suisse de 28 ans. Les trois connaissent de bons moments ensemble.

Le jeune Ontarien de 20 ans occupe le deuxième rang des marqueurs de l’équipe avec une récolte de 16 points, incluant huit buts, en 12 rencontres. Seul le Canadien Jacob Micflikier le devance, avec 17 points (9-8-17) en 15 matchs. Le Suisse Damien Brunner domine les marqueurs de la ligue avec 24 points (9-15) en 14 matchs.

«Je suis encore en train de m’adapter. Il y a des jeux que je pourrais mieux anticiper. Ça va venir avec l’expérience dans cette ligue. J’ai seulement disputé 11 matchs ici. Je souhaite m’améliorer», a précisé Seguin à l’issue d’une victoire de 6-1 contre les SCL Tigers de Langnau, vendredi.

Adaptation

Comme plusieurs autres joueurs de la LNH évoluant en Suisse pendant le lock-out, Seguin a mis un peu de temps avant de débloquer dans la LNA.

«Chaque joueur a besoin de temps pour s’adapter et ce fut aussi le cas pour Tyler. Il a été incroyable lors des derniers matchs. Il reçoit de bonnes passes de ses coéquipiers, qui font du bon boulot. Ils s’amusent ensemble et ils sont difficiles à arrêter», a fièrement ajouté l’entraîneur.

Même si sa formation comprendra bientôt deux joueurs étoiles de la LNH, Schläpter n’a pas l’ambition de remporter le championnat de son pays.

«Nous avons tellement une jeune équipe, surtout en défensive et c’est avec ça que tu remportes les championnats. Les autres formations ont également de bons joueurs comme Davos avec (Joe) Thornton et (Rick) Nash et d’autres gars de la LNH vont peut-être arriver. Notre objectif principal est de faire les séries», a-t-il confié.

Avec 26 points, Bienne est sixième au classement. Genève-Servette mène toujours le bal avec 40 points.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!