Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

BROSSARD, Qc — S’il pouvait revenir dans le temps, Max Domi remonterait jusqu’aux premiers instants de la troisième période du match de mercredi soir contre les Panthers de la Floride et il réagirait de façon différente à l’endroit d’Aaron Ekblad. Mais voilà, le mal est fait — à Domi et à Ekblad — et le nouveau venu du Canadien de Montréal ne pouvait rien faire d’autre, vendredi, que d’afficher ses regrets.

Au lendemain de la décision du département de la sécurité des joueurs de la LNH de lui imposer une suspension pour le reste du calendrier préparatoire, Domi s’est montré repentant.

«Je suis désolé. Je ne voulais pas le blesser. Parfois, les émotions prennent le dessus. Il y a de meilleures manières de gérer des situations comme celles-là. Je dois accepter les conséquences et je suis tout à fait prêt à le faire. Je respecte la décision de la ligue», a déclaré Domi en mêlée de presse dans le vestiaire du Canadien à Brossard.

Au passage, Domi s’est montré respectueux à l’endroit du défenseur des Panthers, un joueur qu’il a croisé en plusieurs occasions au fil de sa carrière de hockeyeur.

«Je connais Aaron depuis longtemps. Nous avons souvent joué l’un contre l’autre dans le passé, nous avons toujours joué avec ardeur que ce soit au hockey mineur, chez les juniors, au niveau national et maintenant dans la Ligue nationale. Je n’ai jamais cherché à le blesser et je me sens mal. J’espère qu’il se porte bien. Il est un élément important d’une excellente équipe de hockey.»

Invité à relater sa version de l’incident, Domi a déclaré qu’il croyait que lui et Ekblad allaient jeter les gants.

«Ça ne paraît pas bien au ralenti, mais le hockey ne se joue pas au ralenti. Certaines situations surviennent très rapidement. Parfois, on réagit trop vite. Ça n’a pas vraiment d’importance mais je croyais que nous allions nous battre et j’ai réagi ainsi. C’est malheureux. Comme je l’ai dit, j’espère qu’il se porte bien. Ce sont des choses que vous ne voulez pas voir.»

Domi a admis qu’il ne savait pas trop à quoi s’attendre lorsqu’il a comparu en audience téléphonique avec le département de sécurité des joueurs, jeudi midi.

«C’est la première fois que je me retrouvais dans cette situation. J’ai déjà été suspendu mais pas à la suite d’une audience. C’est une position étrange, mais George (Parros) et son équipe ont révisé la vidéo et ce sont eux qui prennent les décisions. C’est ce qu’ils ont fait et je dois vivre avec.»

L’incident est survenu après 56 secondes de jeu en troisième période de la victoire de 5-2 des Panthers, mercredi. Domi s’en est pris à Ekblad après une lutte dans le coin de la zone des Panthers et a tenté d’engager le combat avec son rival, qui l’a ignoré. Frustré, Domi a laissé tomber un gant et donné un coup de poing au visage d’Ekblad qui s’est retrouvé avec un visage ensanglanté.

Selon diverses sources, Ekblad serait sorti de l’incident avec le nez cassé. Par ailleurs, selon le compte Twitter de Jameson Olive, qui rédige des articles sur le site internet des Panthers, Ekblad a qualifié le geste de Domi de stupide et laissé sous-entendre qu’il y aura une suite. Le premier duel entre le Canadien et les Panthers n’aura lieu que le 28 décembre, en Floride.

Ni Domi, ni l’entraîneur-chef Claude Julien n’a voulu commenter ces propos.

Ekblad s’est également dit déçu de la durée de la suspension.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!