TORONTO — Si Kyle Lowry a des doutes quant à la transaction effectuée pendant la saison morte qui a envoyé son meilleur ami hors de la ville de Toronto, il les garde pour lui.

Lowry s’est tenu loin des projecteurs pendant l’été, sans jamais dévoiler si sa relation avec le président des Raptors, Masai Ujiri, s’était détériorée après l’échange majeur qui a envoyé DeMar DeRozan aux Spurs de San Antonio en retour de Kawhi Leonard.

Lorsque Lowry s’est finalement présenté devant les caméras lors de la journée des médias des Raptors, lundi, il s’est fait poser plusieurs questions concernant Ujiri, Leonard et le nouvel entraîneur-chef, Nick Nurse, et sur comment l’équipe a changé depuis son élimination des séries de la NBA, le 7 mai.

« Je viens d’arriver ici», a déclaré en riant Lowry.

Sélectionné quatre fois au match des étoiles de la NBA, Lowry a dit qu’il n’avait pas encore parlé à Nurse depuis qu’il a remplacé Dwane Casey en tant qu’entraîneur-chef des Raptors, le 14 juin. Il a aussi mentionné qu’il n’avait pas parlé à Leonard avant lundi matin, même si le double récipiendaire du titre de joueur défensif de l’année en NBA a joint l’équipe le 18 juillet.

Lowry a insisté sur le fait que ça ne reflétait pas ce qu’il pensait des changements ou des Raptors en tant qu’organisation.

«Je ne parle jamais pendant l’été. Je suis un gars très calme pendant la saison morte, a affirmé Lowry. Toute ma vie n’est pas sur les réseaux sociaux, je ne mets rien sur les réseaux sociaux à moins que ce ne soit mes enfants. Pour moi, c’était comme d’habitude. Je me suis entraîné pour être meilleur, en forme, en santé et prêt à amorcer la saison.»

Lowry est resté en contact avec une personne pendant la saison morte.

« Avec mon meilleur ami. Notre relation est plus grande que le basketball. J’ai parlé à DeMar hier soir. Nous avons parlé de la vie en général, a exprimé Lowry. Au bout du compte, je viens ici pour travailler. Je le fais tous les ans depuis que je suis ici. C’est une autre année et une autre journée à essayer de s’améliorer. C’est une autre année à essayer de gagner les grands honneurs.»

Âgé de 32 ans, Lowry a maintenu des moyennes de 16,2 points, 6,9 aides et 5,6 rebonds la saison dernière. En raison de son âge, Lowry a déclaré qu’il avait mis l’accent sur la santé de son corps lors de la saison morte.

Lowry a balayé du revers de la main toutes les questions concernant la transaction de DeRozan, faisant valoir qu’il regardait de l’avant et qu’il allait travailler avec ses nouveaux coéquipiers pendant le camp d’entraînement, qui s’amorce mardi à Vancouver.

«Je suis vraiment excité de jouer avec tous ces gars, a lancé Lowry. C’est une excellente année. Ce sera une année amusante, de faire partie de cette grande équipe.»

C’est une approche que Ujiri apprécie.

«Kyle sera concentré sur son travail. Je sais comment il est, a expliqué Ujiri. Je comprends parfaitement la situation. DeMar a été son meilleur ami ici pendant cinq ans.»

Danny Green, l’autre joueur arrivé à Toronto avec Leonard, sera un bel ajout pour Lowry. Green et Lowry ont grandi en jouant l’un contre l’autre, d’abord en tant que meilleurs espoirs au basketball secondaire dans le nord-est des États-Unis et ensuite dans des universités rivales de la NCAA.

«Danny et moi, nous nous connaissons depuis longtemps, a observé Lowry. D’avoir l’occasion de jouer avec lui, il apporte des choses comme la constance et il a déjà gagné la finale de la NBA. Ça va être amusant. Une occasion comme celle-là, il faut en profiter.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!