NEW YORK, États-Unis – Le marathon de New York a été annulé par le maire de New York, Michael Bloomberg, vendredi, après que de nombreux politiciens eurent critiqué la décision initiale de le présenter alors que la ville est toujours affairée à se remettre des dégâts causés par l’ouragan Sandy.

Plus tôt vendredi, M. Bloomberg avait répété que la course aurait lieu dimanche, malgré l’opposition.

Le maire avait d’ailleurs assuré qu’en raison du retour de l’électricité dans Manhattan prévu en soirée vendredi et du retour en fonction d’une partie du transport en commun, l’épreuve d’athlétisme aurait lieu. La pression venant de toute part, il a toutefois jugé bon de se raviser en fin d’après-midi.

Tandis que des milliers de sinistrés frissonnent toujours sans pouvoir compter sur l’électricité, et alors que le nombre de morts causés par la catastrophe à New York a grimpé à plus de 40, de nombreux New-Yorkais trouvaient que de tenir la course dimanche démontrait un manque de sensibilité.

Environ 40 000 coureurs des quatre coins de la planète devaient participer à l’épreuve de 42,195 kilomètres. La course devait se mettre en branle à Staten Island, l’un des secteurs les plus durement touchés par l’ouragan de cette semaine.

«Nous ne voudrions pas qu’un nuage menace la course ou ses participants, et donc nous avons décidé de l’annuler, a commenté le maire par voie de communiqué. Nous ne pouvons nous permettre une controverse à propos d’un événement sportif — même s’il est aussi significatif que celui-ci — qui nous distraira du travail essentiel qui doit être fait pour effacer les traces de l’ouragan et remettre notre ville sur les rails.»

M. Bloomberg a décrit le marathon comme étant «une partie intégrante de la vie de New York depuis 40 ans» et «un événement auquel des dizaines de milliers de New-Yorkais participent et qui est suivi par des millions d’autres».

Il a néanmoins insisté pour dire que la tenue de cette épreuve n’accaparerait pas les ressources affectées présentement à la gestion des dommages causés par Sandy. Plusieurs ont noté que de présenter l’événement entraînerait l’utilisation de génératrices, l’affectation d’officiers de police et le détournement d’autres ressources qui font lourdement défaut ailleurs dans la ville. M. Bloomberg a d’ailleurs dit comprendre la frustration de ses concitoyens.

«C’est évident que c’est devenu une source de controverse et de division», a commenté le maire. «Le marathon a toujours uni nos concitoyens et nous a inspirés par ses histoires de courage et de détermination.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!