Michael Conroy Michael Conroy / The Associated Press

CINCINNATI — Sam Hubbard avait raté sa tentative de se rendre au quart des Dolphins Ryan Tannehill. Puis, il a vu le ballon se diriger vers lui alors qu’il n’y avait personne entre lui et la zone des buts.

Hubbard, qui en est à sa première saison dans la NFL, a retourné un échappé sur 19 verges pour le touché victorieux et les Bengals de Cincinnati ont effacé un déficit de 17 points pour vaincre les Dolphins 27-17, dimanche.

Même les joueurs impliqués ont été incapables d’expliquer la séquence.

«Je ne sais vraiment pas ce qui s’est produit, a affirmé Hubbard. J’ai simplement vu le ballon et je l’ai saisi. Dieu merci, j’ai pu le garder et me rendre dans la zone des buts.»

Les Bengals (4-1) ont bénéficié du retour au jeu de Joe Mixon à la suite d’une opération au genou, et ils ont effectué de nombreux jeux clés en défensive au quatrième quart. Michael Johnson a notamment créé l’égalité en retournant une interception jusque dans la zone des buts.

La formation de l’Ohio a d’ailleurs orchestré sa plus importante remontée de la campagne et poursuivi son meilleur début de saison depuis 2015, alors qu’elle avait participé aux éliminatoires de la NFL. Cette victoire survient une semaine après que le receveur A.J. Green eut capté une passe de touché victorieuse avec sept secondes à écouler contre les Falcons à Atlanta.

«Ces matchs de la NFL sont fous, a dit Green. C’est un véritable tour de montagnes russes. Tu embarques et tu espères sortir vainqueur.»

Les Dolphins (3-2) sont les seuls coupables pour leur déconfiture en deuxième demie. Ils ont commis de nombreuses erreurs qui ont ouvert la porte aux Bengals, auteurs de 27 points sans riposte.

Andy Dalton a lancé une passe de touché de 18 verges à Mixon pour amorcer la remontée. Mixon a terminé la rencontre avec trois réceptions et des gains au sol de 93 verges.

À partir de ce moment, les Dolphins se sont effondrés.

«Quand j’ai réussi mon touché, le vent a tourné, a indiqué Mixon. Après, on voyait des sacs, des interceptions et des touchés. C’était complètement fou.»

La jeune défensive des Bengals avait confirmé les victoires de leur formation contre les Colts d’Indianapolis et les Ravens de Baltimore grâce à un revirement en fin de rencontre. Deux bonds fortuits ont changé le cours du quatrième quarts.

Sous pression, Tannehill a décidé de lancer le ballon aux pieds du demi inséré Durham Smythe plutôt que d’accepter un sac. Il a été frappé en lançant le ballon et l’objet a touché le casque de Smythe avant d’atterrir dans les mains de Johnson.

Après que Randy Bullock eut réussi un placement de 20 verges qui a donné les devants 20-17 aux Bengals, Tannehill a de nouveau été frappé par Carlos Dunlap et le ballon a virevolté vers Hubbard.

«Je ne sais pas ce qui est arrivé, a exprimé Tannehill, qui a complété 20 de ses 35 passes pour des gains de 185 verges. J’ai entendu la foule crier et tout le monde s’est éloigné de moi. Je savais que quelque chose de mauvais venait de se produire.»

Les Dolphins avaient commencé la saison avec un dossier de 3-0, mais ils ont été malmenés par les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et surpris par les Bengals au cours des deux dernières semaines d’activités.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!