Getty Images/iStockphoto Stockholm

STOCKHOLM — La candidature de Stockholm en vue des Jeux olympiques de 2026 est menacée trois jours seulement après que le CIO ait confirmé la ville parmi les trois candidates retenues.

Une nouvelle coalition dévoilée vendredi pour diriger le gouvernement municipal de Stockholm, une alliance de centre-droite et des environnementalistes, ne souhaite aucun financement de la part des contribuables pour les Jeux d’hiver.

«La position de départ de nos partis a été de veiller à ce que les contribuables ne paient pas pour les Jeux olympiques d’hiver», a déclaré Karin Ernlund, membre de la coalition.

Le Comité international olympique a déclaré qu’il «n’avait pas encore reçu de confirmation officielle de la décision.»

Si Stockholm abandonne, le CIO restera avec Calgary et la candidature italienne conjointe de Milan et de Cortina d’Ampezzo.

Un vote des membres du CIO est prévu en juin, a déclaré l’organisme mardi lors de l’annonce des candidatures retenues pour 2026, bien qu’il reste bien des incertitudes.

La candidature de Calgary sera l’objet d’un référendum le 13 novembre et le soutien entier du gouvernement n’est également pas garanti en Italie.

Le vice-président du CIO, Juan Antonio Samaranch fils, a déclaré cette semaine: «Nous devons faire un effort considérable pour mieux expliquer le processus.»

Stockholm pourrait revenir avec une candidature pour 2030 ou au-delà, ont déclaré les élus municipaux.

«Il manque de soutien pour les Jeux olympiques d’hiver en ce moment», a déclaré Anna Konig Jerlmyr, du parti modéré de Suède, «mais tout le monde veut les obtenir dans l’avenir, la question est donc de savoir quand.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!