PITTSBURGH — L’ailier espacé des Steelers de Pittsburgh JuJu Smith-Schuster veut seulement tourner la page sur la guerre de tranchées que ses coéquipiers et lui ont livrée aux Bengals de Cincinnati en décembre dernier.

Mais le receveur de passes a contribué bien malgré lui à l’une des rivalités les plus féroces de la NFL la saison dernière en appliquant un bloc mémorable aux dépens du secondeur des Bengals Vontaze Burfict. On lui a d’ailleurs rappelé ce plaqué à l’aube du match de dimanche à Cincinnati.

«Je ne voulais pas en parler, a dit Smith-Schuster. Je savais que vous voudriez qu’on en discute, afin d’en faire une histoire, mais je veux simplement qu’on obtienne la victoire ce week-end, c’est tout.»

En décembre dernier, Smith-Schuster a effectué un percutant plaqué dans l’angle mort de Burfict. Ce dernier, un agitateur émérite, a déjà mis un terme à la saison du demi-offensif Le’Veon Bell en 2015, en plus d’avoir blessé le quart Ben Roethlisberger et l’ailier espacé Antonio Brown au cours du même match éliminatoire à Cincinnati quelques semaines plus tard.

Smith-Schuster a écopé d’une pénalité de 15 verges pour son bloc, et d’une autre pour avoir nargué Burfict alors qu’il était étendu au sol. Il a aussi écopé d’une suspension d’un match.

Burfict a entamé la saison en purgeant une suspension de quatre rencontres. Il a effectué un retour au jeu la semaine dernière, sans commettre de faux pas, et a contribué à la victoire des Bengals contre les Dolphins de Miami.

Smith-Schuster a dit qu’il n’était pas préoccupé par Burfict, ni par la possibilité que les Bengals veuillent obtenir vengeance dimanche.

«Je me préoccupe seulement de la rencontre, je veux garder ma concentration et aider mes coéquipiers, a dit Smith-Schuster. Nous sommes dans la section Nord de l’Association américaine, et la rivalité est très forte. C’est physique, et ce sera un match très dur.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!