Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Certaines victoires, même tôt en saison, peuvent laisser présager de bien belles choses pour une équipe de hockey. Surtout quand elles surviennent contre un adversaire qui avait son numéro.

Un but de Brendan Gallagher avec 9,7 secondes à écouler au temps réglementaire a procuré au Canadien de Montréal un gain in extremis de 3-2 face aux Blues de St. Louis mercredi soir au Centre Bell.

Les Blues avaient gagné leurs cinq dernières rencontres face au Canadien et n’avaient pas perdu depuis un revers de 3-0 au Centre Bell le 20 octobre 2015. Mais un revirement de Colton Parayko, profondément dans sa zone, a permis à Gallagher d’inscrire son quatrième but de la saison, aidé de Tomas Tatar, et de mettre fin à cette disette.

«Nous avons eu de la chance, mais ‘Tuna’ (Tatar) a fait du bon travail, a analysé le héros du match. Il était au bon endroit pour créer une chance de marquer et il faut être prêt pour de telles opportunités. Il a provoqué un revirement et heureusement pour moi, la rondelle s’est retrouvée à un endroit où je n’avais qu’à la pousser vers le filet.»

Mike Reilly a mené l’attaque montréalaise avec son premier but dans l’uniforme tricolore, après avoir obtenu une mention d’aide sur celui de Max Domi, son premier également avec le Canadien, marqué au tout début du match.

Le défenseur Vince Dunn, au deuxième vingt, et Brayden Schenn, avec un peu plus de trois minutes à jouer à la troisième période, ont déjoué Carey Price.

Les deux buts des Blues ont été inscrits avec l’avantage numérique.

À son retour après une absence de deux matchs, Price a bien fait les choses en bloquant 23 rondelles. Le Canadien a obtenu 23 tirs en direction de Jake Allen.

«Ç’a été un match serré jusqu’à la fin, a analysé Claude Julien. Le fait qu’on ait pu garder notre concentration pendant 60 minutes, c’était quelque chose d’important pour nous ce soir. C’est ce que j’ai aimé de notre équipe.»

Du coup, le Tricolore complète ce premier séjour à domicile avec un dossier de trois gains et un revers. Par ailleurs, cette troisième victoire d’affilée permet au Canadien (4-1-1) de totaliser neuf points en six matchs alors qu’il lui en avait fallu exactement le double l’an dernier pour atteindre ce plateau.

Malgré ce bon départ, Julien veut garder la tête froide et les deux pieds bien ancrés au sol.

«On s’en va dans la bonne direction. Je suis très satisfait, mais ce sont six matchs et je ne veux pas qu’on s’emporte avec six matchs quand on doit en jouer au moins 82. Le but ultime est de connaître un bon début et de se mettre en bonne position parce que la saison va être longue.»

Le Canadien reprend l’entraînement jeudi matin et aura deux journées complètes pour se préparer pour son duel contre les Sénateurs d’Ottawa samedi soir au Centre Canadian Tire.

Départ-canon

Contrairement à ce qui s’était produit jeudi dernier contre les Kings de Los Angeles, une formation du même style que les Blues, le Canadien a connu une solide première période.

Aidée par le but de Domi, inscrit dès la 39e seconde de jeu, la troupe de Julien n’a laissé aucune marge de manoeuvre aux visiteurs, qui ont été limités à trois tirs vers Price pendant les 20 premières minutes de jeu.

Le Canadien n’a cependant pas été en mesure de bonifier son avance, notamment lors d’une pénalité mineure à Alexander Steen tard au premier vingt.

Ce manque d’opportunisme du Canadien est revenu le hanter lorsque Dunn a déjoué Price d’un puissant tir sur réception de la ligne bleue, pendant une pénalité pour obstruction à Charles Hudon tôt en deuxième période.

Hudon a cependant fait amende honorable quelque quatre minutes plus tard en obtenant une mention d’aide sur le but de Reilly, également inscrit pendant qu’un rival se trouvait au cachot.

Après avoir tenu le coup pendant des punitions à Joel Armia et à Hudon en troisième, le Canadien a finalement flanché à sa troisième infériorité numérique d’affilée quand Schenn a marqué son 3e de la saison.

Ça sentait alors la prolongation jusqu’au but décisif de Gallagher.

Échos de vestiaire

Max Domi, au sujet de son premier but dans l’uniforme du Canadien:

«C’est toujours un peu spécial, mais ce qui l’est encore plus, c’est de savoir que tu as aidé ton équipe à gagner un match.»

Carey Price, au sujet du travail de ses coéquipiers en première période:

«Nous avons très bien utilisé notre vitesse. Lorsque nous connaissons du succès, c’est ce que nous réussissons à faire.»

Mike Yeo, au sujet de la défaite crève-coeur des Blues:

«C’est un jeu durant le match. C’est certain que ça fait mal. Mais en gros, nous ne jouons pas suffisamment bien pour gagner des matchs de hockey. Quand vous ne jouez que pendant 20 minutes, vous ne méritez pas de gagner.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!