LONDRES – Le Canadien Daniel Nestor et son partenaire bélarusse Max Mirnyi ont été éliminés dès l’étape du tournoi rotation des Finales de l’ATP, vendredi, quand ils se sont inclinés 7-6 (5), 6-7(5), 10-5 devant le duo indien composé de Mahesh Bhupathi et Rohan Bopanna.

C’était la première fois depuis 2009 que Nestor ne réussissait pas à atteindre les demi-finales à ce tournoi de fin de saison qui réunit les huit meilleures paires de double au monde.

«C’est vraiment frustrant, mais ce n’est pas à cause d’un manque d’effort, a commenté Nestor. Nous avons tout essayé et tout laissé sur le court. Au bout du compte, ça n’a pas été suffisant.»

Nestor avait fait partie de l’équipe gagnante dans quatre des cinq dernières présentations du tournoi ultime de l’année. Lui et Mirnyi ont raflé le titre sans subir la défaite, l’an dernier, à leur première saison ensemble.

Nestor, qui est âgé de 40 ans, et Mirnyi ont donc mis fin à leur partenariat sur une note perdante. Nestor doit faire équipe avec Bhupathi à partir du mois de janvier.

Le spécialiste du double de Toronto a eu droit à un avant-goût du genre du tennis dont il profitera à son tour en 2013. Les Indiens ont dominé les deuxièmes têtes de série au chapitre des aces, 17 contre deux.

Nestor et Mirnyi, les champions en titre des Internationaux de France, ne sont jamais parvenus à imposer leur jeu au cours d’un affrontement d’une heure et 53 minutes qui s’est terminé sans bris de service.

C’est seulement au troisième set décisif qu’un duo s’est démarqué aux dépens de l’autre, les Indiens se forgeant alors une avance de cinq points de match.

«Ils ont bien retourné la balle et réussi plus de coups importants dans les moments importants, a noté Nestor. Ils ont réussi des coups gagnants clairs et ils avaient une coche de plus que nous aujourd’hui.

«J’ai raté quelques revers à des moments-clés et un volée que je ne rate pas habituellement. Si j’avais réussi, qui sait quelle différence ç’aurait pu faire.»

Nestor complète donc sa saison 2013 avec 80 titres de double en carrière à son actif, récidivant notamment avec un deuxième triomphe aux côtés de Mirnyi à Roland-Garros.

«Chaque fois que tu gagnes un tournoi du Grand Chelem, c’est signe de succès, a reconnu Nestor. Mais je réalise que nous n’avons pas gagné deux matchs de suite depuis le tournoi de Queen’s (en juin). C’est un peu décevant.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!