MONTRÉAL — Sans surprise, Patinage de vitesse Canada a entrepris son virage jeunesse en courte piste jeudi. L’organisation a dévoilé sa liste des athlètes qui ont été nommés pour représenter le pays lors des deux premières étapes de la Coupe du monde, et des 12 patineurs nommés, cinq feront leurs débuts sur le prestigieux circuit.

Les changements sont particulièrement frappants au sein de l’équipe féminine, à la suite de l’annonce de la retraite de la triple médaillée olympique Marianne St-Gelais et du départ de l’Olympienne Valérie Maltais, qui est officiellement passée au longue piste après avoir représenté le Canada en courte piste pendant plus d’une décennie.

Ainsi, cette formation en pleine transition comprend maintenant Audrey Phaneuf, de Saint-Hyacinthe, Courtney Sarault, de Moncton, au Nouveau-Brunswick, Alyson Charles, de Montréal, Alison Desmarais, de Vanderhoof, en Colombie-Britannique, Claudia Gagnon, de Saguenay, et Camille De Serres-Rainville, de Montréal.

L’entraîneur de l’équipe féminine, Frédéric Blackburn, s’est toutefois fait rassurant pour la saison à venir.

«Notre équipe féminine sur courte piste a perdu certains noms notables de la saison dernière, mais nous sommes confiants que les athlètes sélectionnées pour représenter le Canada cette année feront un travail remarquable», a-t-il dit.

Phaneuf, qui a remporté une médaille de bronze au 500 m à la Coupe du monde de Nagoya en 2015-2016, est la patineuse la plus expérimentée du groupe. Ses coéquipières feront toutes leurs débuts en Coupe du monde.

Kim Boutin, qui fut triple médaillée aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018, et sa compatriote Jamie Macdonald occupent les dernières places au sein de l’équipe féminine. Elles ne participeront pas aux deux premières Coupes du monde de la saison, ces deux étapes ne faisant pas partie de leur programme d’entraînement et de compétition.

En contrepartie, il y aura plus de visages familiers au sein de l’équipe masculine.

«Notre équipe est composée d’un bon mélange de vétérans et de jeunes», a résumé l’entraîneur Éric Bédard, qui en sera à sa première saison de Coupe du monde au sein de l’équipe nationale.

Le vétéran Charles Hamelin, de Sainte-Julie, sera accompagné par Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, Charle Cournoyer, de Boucherville, et Pascal Dion, de Montréal, auxquels se grefferont Cédrik Blais, de Châteauguay, et Steven Dubois, de Lachenaie.

Hamelin, qui a pris part à ses quatrièmes Jeux olympiques l’hiver dernier et qui a été couronné champion du monde au classement général en 2018, enfilera les patins pour une 16e saison en Coupe du monde. Il cherchera à ajouter à son impressionnante récolte de 56 médailles sur ce circuit en carrière.

Quant à Girard, qui a été nommé l’athlète masculin de l’année en courte piste par Patinage de vitesse Canada en 2018, il cherchera à surpasser sa récolte de six médailles sur le circuit de la Coupe du monde la saison dernière.

De son côté, Blais prendra part à sa première Coupe du monde depuis la saison 2015-2016, tandis que Dubois a aidé le Canada à s’emparer de l’or au relais masculin lors de la Coupe du monde de Dordrecht, aux Pays-Bas, l’an dernier.

L’équipe canadienne entreprendra sa saison internationale à l’Anneau olympique de Calgary, du 2 au 4 novembre, avant de prendre part à la Coupe du monde de Salt Lake City, en Utah, du 9 au 11 novembre.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!