HOUSTON — Jackie Bradley fils n’a frappé que trois coups sûrs dans la série de championnat de la Ligue américaine. Il a cependant su les faire compter.

Relégué à la toute fin de l’alignement des frappeurs, Bradley a cogné deux circuits et a produit neuf points, ce qui lui a valu le titre du joueur le plus utile à son équipe. Son apport offensif a permis aux Red Sox de Boston de défaire les Astros de Houston et d’obtenir leur laissez-passer pour la Série mondiale.

Bradley a dénoué l’impasse lors de deux des quatre victoires des Red Sox et a procuré la victoire aux siens en frappant un grand chelem en fin de match. Il a par la suite été élu après que les Red Sox eurent mis la main sur une victoire de 4-1 jeudi soir.

Même si le voltigeur de centre n’a maintenu qu’une moyenne au bâton de ,200 (3 en 15) dans la série au meilleur de sept, Bradley constitue l’un des éléments-clés chez les Red Sox. Il a été l’un de ceux qui ont permis aux hommes d’Alex Cora de vaincre les champions en titre.

C’est la première fois qu’un joueur avec une aussi basse moyenne au bâton remporte le titre de joueur par excellence dans les deux séries de championnat.

Les Red Sox se sont qualifiés pour la Série mondiale pour la première fois depuis 2013. Ils amorceront le dernier droit vers le précieux trophée mardi soir, au Fenway Park, face au gagnant de la série de championnat de la Ligue nationale opposant les Dodgers de Los Angeles et les Brewers de Milwaukee.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!