Jason DeCrow Jason DeCrow / The Associated Press

MOSCOU — Daria Kasatkina a défait la Tunisienne Ons Jabeur en finale de la Coupe Kremlin, samedi, empêchant ainsi la qualifiée de devenir la première championne d’un tournoi de la WTA de son pays.

Jabeur menait par une manche et un bris à 4-1 au deuxième set lorsqu’elle a soudainement perdu ses repères. Il s’agissait de son huitième match en autant de jours, puisqu’elle a dû passer par le tableau des qualifications, et Kasatkina a éventuellement orchestré une remontée victorieuse de 2-6, 7-6 (3), 6-4 devant une foule hautement partisane.

Kasatkina, la sixième tête de série, a du même coup freiné à trois sa série de défaites en finale, incluant celle de l’an dernier à la Coupe Kremlin, et sa fiche est maintenant de 2-3 en de telles circonstances. Sa victoire précédente avait été acquise à Charleston en avril 2017.

Jabeur est la première Tunisienne à accéder à la finale d’un tournoi de la WTA, et la première finaliste originaire d’Afrique depuis la Sud-Africaine Chanelle Scheepers en 2014.

Les joueuses qualifiées ont participé à quatre finales sur le circuit cette saison, et elles les ont toutes perdues.

Du côté masculin, le Français Adrian Mannarino et le Russe Karen Khachanov croiseront le fer en finale.

Mannarino a accédé à la finale en éliminant l’ex-champion moscovite Andreas Seppi 7-5, 7-5. Il tirait de l’arrière 5-3 au deuxième set avant de remporter quatre jeux consécutifs pour s’adjuger la victoire.

Le Français a plié l’échine à chacune de ses cinq participations en finale en carrière.

Pour sa part, Khachanov a défait son compatriote Daniil Medvedev 6-1, 6-7 (5), 6-3 pour accéder à une troisième finale en carrière.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!