Nelson Antoine Nelson Antoine / The Associated Press

SAO PAULO — Lewis Hamilton a de nouveau démontré la supériorité de sa Mercedes en signant la position de tête lors des qualifications du Grand Prix de Formule 1 du Brésil, samedi, en dépit du ciel menaçant qui planait au-dessus de Sao Paulo.

Hamilton, le quintuple champion du monde, en a profité pour réaliser un nouveau record de piste à Interlagos, en une minute et 7,281 secondes.

«Ç’a été une séance de qualifications très difficile, a reconnu le principal intéressé. En raison de la pluie, elle est devenue très imprévisible. Pour être honnête avec vous, j’ai n’ai pas connu un très bon dernier tour lancé, donc j’étais très heureux d’apprendre que j’étais tout de même parvenu à signer la position de tête.»

Le Britannique a ainsi devancé son éternel rival, le pilote Ferrari Sebastian Vettel, par 0,093 seconde, et son coéquipier chez Mercedes Valtteri Bottas, par 0,160 seconde.

«J’ai dû bloquer les roues dans le virage no 8, ce qui m’a fait perdre du temps, a admis Vettel. Ç’a tout de même été une séance très amusante.»

«Les écarts sont souvent infimes, ici, a ajouté Bottas. Je savais que j’avais le rythme pour me retrouver en pole, je savais qu’elle était accessible, mais malheureusement j’ai perdu du temps dans la dernière ligne droite.»

La séance de qualifications a été particulièrement mouvementée, avec de nombreux incidents qui pourraient entraîner des pénalités sur la grille de départ. Les commissaires de piste ont été particulièrement irrités par l’attitude de Vettel lors de la pesée après la deuxième portion de la séance (Q2). L’Allemand a refusé d’éteindre son moteur, tel que le stipule le règlement, et en conséquence sa Ferrari aurait «détruit la balance».

Le coéquipier de Vettel, Kimi Raikkonen, a suivi en quatrième place, devant le pilote Red Bull Max Verstappen. En matinée, l’Allemand avait réussi le meilleur temps de la dernière séance d’essais libres en 1:07,948.

Le Québécois Lance Stroll s’est contenté du 19e rang, tandis que son coéquipier chez Williams, Sergey Sirotkin, s’élancera de la 15e place sur la grille de départ.

«C’était frustrant, parce que le potentiel était là. De nombreux facteurs — la pluie, mes erreurs de pilotage, la voiture — expliquent ma place sur la grille, a dit Stroll, visiblement frustré par la tournure des événements. Je n’ai jamais pu offrir un tour de qualité. J’espère donc que je connaîtrai un bon départ, comme d’habitude, pour remonter le peloton dimanche.»

Le Grand Prix du Brésil est l’avant-dernière course de la saison. Mercedes dispose d’une avance de 55 points sur Ferrari au championnat des constructeurs.

— Avec La Presse canadienne

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!