PC Anthony Calvillo

C’est la même rengaine depuis quelques années. Anthony Calvillo prendra-t-il sa retraite? Et, comme les joueurs des Alouettes vidaient leur vestiaire lundi au Stade olympique au lendemain de leur élimination en finale de l’Est, la question a été posée au vétéran quart-arrière. «Je vais prendre quelques semaines de congé, discuter avec ma famille et je vais ensuite prendre ma décision, a expliqué l’athlète de 40 ans. Je ne veux pas faire traîner les choses. Je vais faire connaître ma décision le plus tôt possible.»

Calvillo veut surtout donner du temps de repos à son corps pour être ensuite capable de mesurer son état de santé. Il a d’ailleurs affirmé que, même s’il préférerait terminer sa carrière avec un autre titre de la Coupe Grey, il allait écouter ce que son corps a à dire.

Les signes sont toutefois encourageant pour les partisans qui désirent revoir Calvillo dans l’uniforme des Alouettes en 2013. De son propre aveu, sa fin de saison en 2011 avait été très difficile, tandis que cette année, il est plus confortable. «Je me sens très bien physiquement et mentalement, a-t-il affirmé. Je suis dans un meilleur état d’esprit que l’an dernier.»

Chose certaine, Calvillo a sa place comme partant s’il décide de revenir pour une autre saison. «J’espère qu’il sera de retour, surtout qu’il vient de connaître une des meilleures saisons de sa carrière, a dit l’entraîneur-chef Marc Trestman. Je ne vois aucune baisse dans son niveau de jeu.»

Les statistiques donnent d’ailleurs raison à Trestman. Calvillo a encore dépassé la marque des 5 000 verges de gains aériens durant la saison en plus de compléter 60 % de ses passes. Il a aussi lancé 31 touchés contre 14 interceptions. Étonnamment, il s’est aussi bien débrouillé au sol en récoltant en moyenne 8,2 verges par course.

Le directeur général des Alouettes, pour sa part, se dit optimisme de revoir Calvillo dans l’organisation l’an prochain. «Si vous voulez mon avis, je pense qu’il voudrait peut-être encore jouer, a-t-il indiqué. Si nous avions gagné la Coupe Grey l’an dernier, ou cette année, la situation serait peut-être un peu différente.»

Bonne nouvelle

Marc-Olivier Brouillette, qui a fait peur à tout le monde durant la défaite de 27-20 des Alouettes dimanche quand il est resté étendu au sol de longues minutes sans bouger, était présent dans le vestiaire de l’équipe. Il n’a finalement pas subi de commotion cérébrale et souffre d’une entorse cervicale. Il avait été conduit à l’hôpital par mesure préventive.

McPherson envisage toutes les options
L’adjoint d’Anthony Calvillo, Adrian McPherson, est joueur autonome. Il aura, tout comme son mentor, une grande décision à prendre avant le début de la prochaine saison. Rester ou partir? Rencontré dans le vestiaire de l’équipe lundi, le principal intéressé a préféré ne pas donner de réponse définitive. «J’envisage toutes les options, a-t-il indiqué. Je me sens toutefois mieux qu’avant car je peux prendre ma propre décision. Choisir la situation qui me convient le mieux.»

Si Calvillo décide de revenir à la barre de l’attaque pour une autre saison, tout indique cependant que McPherson fera ses valises. Le quart, qui a surtout été utilisé cette saison pour les faufilades du quart près de la zone des buts, désire obtenir un contrat beaucoup plus payant que celui qu’il avait en poche la saison dernière. Et selon le directeur général de l’équipe, Jim Popp, il n’obtiendra pas cet argent si Calvillo décide de revenir.

Du côté des autres joueurs autonomes, Popp a dit espérer retenir les services du porteur de ballon Brandon Whitaker l’an prochain. En plus de McPherson, Calvillo et de Whitaker, voici les autres joueurs dont le contrat viendra à échéance avant la prochaine saison : Dwight Anderson, Brian Bratton, Dahraan Diedrick, Moten Hopkins, Chima Ihekwoaba, Kristian Matte, Jeff Perrett, Seth Williams, Andrew Woodruff.

Toujours le manque de régularité
Encore plus que d’habitude, les Alouettes ont connu une saison en montagne russe en 2012. Les Oiseaux pouvaient facilement avoir l’air de la meilleure et de la pire équipe de la LCF, et cela au cours d’un même match.

Il a bien sûr été question de cette particularité durant le bilan de fin de saison de l’équipe. «Nous avons une équipe fière et combative, mais nous avons notre talon d’Achille, une incapacité à connaître un match complet avec une production soutenue, a expliqué le centre Luc Brodeur-Jourdain. Nous ne pouvons pas toujours être dans le tapis, ce n’est pas réaliste. Mais nous devons connaître moins de baisses de régime.»

Un constat que l’entraîneur Marc Trestman partage. «La défense, par moment, était dominante et, à d’autres occasions, elle accordait beaucoup trop de gros jeux. On peut également critiquer l’attaque de la même façon, a-t-il dit. Nous allons tout évaluer et essayer de trouver des façons d’être plus réguliers», a-t-il ajouté.

Le pilote des Oiseaux a toutefois tenté de dédramatiser la situation en parlant des autres équipes dans la LCF. «Si vous couvrez les sept autres équipes de la ligue, vous allez probablement trouver des problèmes semblables.»

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!