KANSAS CITY, Mo. — Andy Reid a toujours été considéré comme étant un entraîneur-chef à caractère offensif, que ce soit parce qu’il a évolué avec la ligne offensive dans les rangs universitaires américains ou parce qu’il a dirigé Brett Favre lorsque ce dernier a fait le saut dans la NFL.

Sa réponse n’a donc pas été surprenante plus tôt cette semaine lorsque l’entraîneur-chef des Chiefs de Kansas City a été interrogé à savoir qui sortait habituellement gagnant d’un duel entre une attaque vorace et une défensive coriace.

«Ce sport est basé sur un système de points, a expliqué Reid avec un léger sourire au visage. C’est assez simple.»

Ces points risquent de coûter cher pour l’attaque des Chiefs dimanche, puisque Reid et compagnie seront confrontés exactement à ça: les Ravens de Baltimore se présenteront sur le terrain de l’Arrowhead Stadium en tant que meilleure défensive de la NFL, dans un match palpitant entre deux équipes qui aspirent aux éliminatoires.

Les Chiefs (10-2), meneurs de la section Ouest de l’Association américaine, dominent la NFL avec une moyenne de 37 points par match. Ils dominent aussi la ligue au chapitre des verges de gains par jeu, sont troisièmes au chapitre des verges par la voie aérienne et occupent le top-5 dans la plupart des autres catégories offensives.

Les Ravens (7-5), qui accusent un déficit d’un match sur les Steelers de Pittsburgh dans la section Nord de l’Américaine, concèdent seulement 17,8 points par match — un sommet. Ils trônent aussi en tête pour le nombre total de verges, occupent le deuxième rang pour les verges par la passe et sont troisièmes pour les verges au sol. De plus, leurs 35 sacs du quart leur permettent d’être parmi l’élite de la NFL.

«Nous serons confrontés, sans l’ombre d’un doute, à la meilleure attaque de la ligue dimanche. Nous devrons nous présenter, a dit l’entraîneur-chef des Ravens John Harbaugh. Je sais que c’est un cliché, mais c’est notre seule préoccupation. Nous nous limiterons à ça.»

Du côté des Chiefs, ils peuvent de nouveau se concentrer sur leur jeu.

Ils se préparaient pour leur voyage de la semaine dernière vers Oakland lorsqu’une bande vidéo a été diffusée montrant le demi-offensif étoile Kareem Hunt en train de s’attaquer à une femme dans le corridor d’un hôtel en février dernier. Avant même qu’ils sautent sur le terrain 48 heures plus tard, Hunt avait été libéré et Spencer Ware l’avait remplacé dans le champ arrière dans une victoire de 40-33.

Le vétéran demi-offensif a maintenant profité d’une semaine d’entraînement supplémentaire, juste à temps pour affronter les Ravens et leur front défensif très étanche.

«Ils sont très imposants sur la ligne de mêlée, mais de manière générale aussi, et c’est la même approche, a expliqué Ware. Nous tenterons de prendre le contrôle du ballon.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!