MONTRÉAL – L’attaquant des Oilers d’Edmonton Ryan Nugent-Hopkins et sept représentants de la LHJMQ figurent parmi les 37 joueurs invités au camp de sélection de l’équipe canadienne qui participera au prochain championnat du monde junior.

Un défenseur et six attaquants du circuit Courteau ont été choisis en vue du camp qui se déroulera à Calgary du 10 au 15 décembre.

Le défenseur Xavier Ouellet de l’Armada de Blainville-Boisbriand a été invité, tout comme les attaquants Francis Beauvillier (Océanic de Rimouski), Phillip Danault (Tigers de Victoriaville), Jonathan Drouin (Mooseheads de Halifax), Jonathan Huberdeau (Sea Dogs de Saint-Jean), Charles Hudon (Saguenéens de Chicoutimi) et Nathan MacKinnon (Mooseheads).

«Ils devront tous montrer ce qui fait leur pain et leur beurre, a indiqué l’entraîneur adjoint de l’équipe canadienne André Tourigny, lundi, après la publication de la liste des joueurs invités. Chacun va être évalué selon ses propres forces, et sa capacité à remplir un rôle au sein de l’équipe.»

À moins d’imprévu ou d’une reprise des activités dans la LNH, Huberdeau devrait se retrouver parmi les 23 joueurs retenus en vue du championnat du monde de 2013. Celui-ci se déroulera à Ufa, en Russie, et s’amorcera le 26 décembre.

L’espoir des Panthers de la Floride fait partie d’un groupe de six joueurs ayant reçu une nouvelle invitation après avoir porté les couleurs de la formation canadienne lors du tournoi de 2012. Le Canada a alors décroché la médaille de bronze.

Danault, Ouellet et Hudon devraient aussi profiter d’une longueur d’avance puisqu’ils se sont alignés avec le Canada lors du Défi Canada-Russie en août. En même temps, les attentes seront plus élevées à leur endroit.

«Je m’attends à ce que ces gars-là fassent un excellent travail et que ça aille bien pour eux, a indiqué Tourigny. C’est à eux de montrer ce qu’ils sont capables de faire.»

Drouin et MacKinnon sont également des aspirants sérieux malgré leurs 17 ans. On s’attend déjà à ce qu’ils soient tous deux choisis très tôt lors du prochain repêchage de la LNH.

«(Drouin) est très bon offensivement à cinq contre cinq, et particulièrement en avantage numérique, a noté Tourigny. Mais il devra montrer qu’il est capable d’être responsable dans les deux sens de la patinoire.

«MacKinnon, lui, peut amener un peu plus d’implication physique, un peu plus d’énergie, a ajouté l’entraîneur des Huskies de Rouyn-Noranda. Sa spécialité, c’est la puissance. Il a un coup de patin explosif.»

Beauvillier, un joueur de 19 ans qui a été repêché au sixième tour par les Panthers, l’été dernier, devra lutter pour un poste d’attaquant défensif.

«C’est un ailier de puissance qui termine ses mises en échec», a affirmé Tourigny.

Dix-huit joueurs de la Ligue junior de l’Ontario et 11 de la Ligue de l’Ouest complètent la liste des invités. Quatre gardiens, 12 défenseurs et 21 attaquants seront mis à l’épreuve.

«Nous sommes très contents de la qualité de joueur que nous amenons au camp. Chacun des joueurs a une chance d’être retenu», a assuré Tourigny, qui en sera à son quatrième championnat du monde avec l’équipe canadienne.

L’équipe canadienne junior pourrait être privée de quelques joueurs de premier plan si le lock-out devait prendre fin d’ici un mois. Le personnel d’entraîneurs abordera cette situation sereinement, a indiqué Tourigny.

«On ne pourra pas constamment changer de scénario. Ça ne sert à rien d’essayer de savoir ce qu’on ne pourra pas savoir. Il va falloir y aller avec ce qu’on a», a affirmé celui qui sera l’un des deux pilotes québécois à seconder l’entraîneur-chef canadien Steve Spott, cette année. L’autre sera Mario Duhamel des Voltigeurs de Drummondville.

Nugent-Hopkins, qui joue avec le club-école des Oilers cette saison en raison du lock-out, s’est rendu à Edmonton pour subir un examen à l’épaule par mesure de prudence, lundi. On s’attendait à ce qu’il puisse quand même rejoindre l’équipe junior par la suite.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!